Jeux Équestres Mondiaux : le berrichon Thibault Coudry en épreuve d'attelage à 4

Thibault Coudry lors d'un entrainement à l'épreuve d'attelage au centre équestre fédéral de Lamotte-Beuvron / © Crédit FFE/CD
Thibault Coudry lors d'un entrainement à l'épreuve d'attelage au centre équestre fédéral de Lamotte-Beuvron / © Crédit FFE/CD

Le berrichon Thibault Coudry est l’unique sélectionné de la Ligue d’Équitation Centre- Val de Loire pour les Jeux Équestres Mondiaux à Tryon en Caroline du Nord. Accompagné de ses 5 chevaux (dont un remplaçant), le meneur français concourra pour une médaille en équipe aux Etats-Unis.

Par Corinne Bian Rosa avec NR

Ce n’est ni la plus connue, ni la plus facile des disciplines équestres qu’a choisi Thibault Coudry. L’attelage, souvent considéré comme un loisir d’aristocrate, peine à se faire connaître du grand public.

Pourtant, c’est tout petit que Thibault Coudry a attrapé le virus. Dans le Cher où il réside, ses parents, qui ont un élevage de chevaux de trait, sont déjà meneurs et cavaliers.
 


A la fin du mois d'août 2018, deux des trois membres de l'équipe de France d'équitation, discipline attelage, s'entraînaient à Lamotte Beuvron. Nous avions rencontré Thibault Coudry lors de cette séance :
 

 

Vocation précoce

A 12 ans seulement, il débute la compétition avec un attelage de deux juments comtoises, une race de chevaux de trait particulièrement compacts. A 15 ans, il devient avec elles champion de France, le virus de la compétition est en lui ! A 18 ans, il accède au Graal : l’attelage à 4 chevaux avec les juments boulonnaises de son père !

Cet équipage hors du commun remportera 6 titres de champion de France. Un record !

En 2006, il sera à 26 ans le plus jeune meneur aux Jeux Équestres Mondiaux dans le temple de l’équitation qu’est Aix-La-Chapelle, en Allemagne.

 

Un homme complet

Depuis 2012, Thibault Coudry s’est installé avec ses chevaux à Lignières, dans le Cher, dans l’ancienne station des Haras, à la faveur d’un partenariat entre la Fédération Française d’Équitation et l’Institut Français du Cheval.

Mais vivre de sa passion est impossible et Thibault s’est récemment installé en auto-entrepreneur agricole pour travailler dans les exploitations de la région, tout en se laissant du temps pour s’entraîner.

Sa femme, Valérie, partage sa passion et devient sa groom officielle ( personne qui équilibre la voiture d’attelage en épreuve) en compétition.

 

Une chance de médaille par équipe

A Tryon, Thibault Coudry et ses 5 chevaux  effectueront 3 épreuves : le dressage qui demande de la précision, la maniabilité dans une sorte de slalom entre des quilles et le moment le plus spectaculaire, le marathon où les attelages lancés à pleine vitesse doivent évoluer autour d’obstacles naturels.
Chargement des voitures d’attelage dans les containers en partance pour les Etats-Unis. / © Valérie Evrard
Chargement des voitures d’attelage dans les containers en partance pour les Etats-Unis. / © Valérie Evrard

Si le Berrichon a peu de chances d’obtenir une médaille en individuel, l’espoir est permis avec le classement par équipes. En compagnie de Benjamin Aillaud et de Anthony Hordé, Thibault Coudry mettra toutes les chances de son côté pour ramener un podium et accrocher une médaille de plus à son palmarès !

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mathis Poulin, jeune chanteur blésois, va chanter à la fête de l'Huma ce week-end

Les + Lus