Basket : quel bilan pour l'ADA Blois et l'Orléans Loiret Basket à la mi-saison ?

Publié le
Écrit par Camille Verkest .

Bilan de mi-saison pour l'ADA Blois et l'Orléans Loiret Basket. Leurs entraîneurs respectifs, Mickael Hay et Germain Castano, livrent leurs impressions sur leur première partie d'exercice au micro de France 3 Centre-Val de Loire.

À la mi-saison de Betclic Elite et quasiment à celle de Pro B, France 3 Centre-Val de Loire fait le point sur la première partie de saison de l'Ada Blois et de l'Orléans Loiret Basket. Les Blésois espèrent le maintien dans l'élite du basket français, tandis que les Loirétains espèrent au minimum une remontée dans la première partie de tableau de Pro B, après une première partie de saison décevante.

"On est là où on doit être", se contente de dire Mickael Hay, l'entraineur de Blois. Son équipe pointe à la 15ème place de Betclic Elite, juste au-dessus de la zone de relégation, ce qui contente largement le coach de 48 ans. Une analyse de première partie qui peut être différente si on la prend par les chiffres ou par les dynamiques : "On aurait pu espérer mieux avec notre départ canon et nos quatre victoires d'affilée", rappelle l'entraineur.

Coté orléanais, le coach Germain Castano se montre bien moins satisfait sur cette première partie de saison et une 9ème place en Pro B au bout de 15 journées de championnat : " C'est surtout la première partie de la première partie de la saison qui est mitigée. Nos dix premiers matchs ont été moyens". Un début compliqué notamment par des rebondissements inattendus dans le recrutement.  

Une histoire de séries 

En début de saison de Betclic Elite, l'ADA Blois avait surpris tout le monde avec quatre victoires consécutives, notamment face à l'Asvel, champion en titre. Néanmoins, une fois la série stoppée, les résultats ont été bien moins bons, notamment avec une terrible série de huit défaites consécutives stoppée ce samedi 15 janvier 2023 face à Pau-Orthez.

Interrogé sur ce changement de dynamique, le technicien blésois révèle une explication simple : "Le niveau tout simplement. On était extrêmement adroit, le vent dans le dos avec une extrême réussite et la réalité nous est vite revenue dessus. C'est tout à fait logique, c'est la réalité de ce championnat où on est le petit poucet, chaque samedi ce sont des gros morceaux".

17ème budget de Betclic Elite, Blois souffre aussi des énormes écarts financiers entre toutes les équipes. Son budget est ainsi inférieur à celui de l'OLB par exemple, alors même que ce dernier évolue en seconde division. Pour la seconde partie de saison, Mickael Hay ne veut pas regretter : "On essaye de prendre du plaisir, pas toujours facile dans les défaites. Les gars sont encore réceptifs, on ne devra pas avoir de regrets en fin de saison par rapport à notre état d'esprit et à aux efforts que l'on aura fait sur le terrain". 

Un manque de rigueur 

En pro B, à l'OLB, la situation est complètement différente. Les Orléanais ont eu énormément de mal à lancer des dynamiques positives. La plus longue série de victoires est en cours avec trois succès sur les trois derniers matchs. Des difficultés à enchainer des bonnes performances, dues à un manque de rigueur selon Germain Castano : "J'avais du mal à comprendre, même à l'entrainement, on avait 20 minutes de très haut niveau puis 10 minutes de quatrième division. Parfois, on baisse un petit peu la tête et on manque de discipline".

Des maux qui, lorsqu'ils sont corrigés se voient tout de suite : "Quand tout le monde est plus concentré et discipliné, notre collectif est beaucoup plus performant, c'est évident. Aujourd'hui, on a des sursauts de déconcentration beaucoup moins longs qu'auparavant, donc on est beaucoup plus consistants".

Il lie ce défaut à la jeunesse dans le sport de haut niveau, mais pas que : "La Pro B est une division très difficile. Certains pensaient qu'ils allaient marcher sur la division et ils sont tombés de haut. Il y a donc le manque d'expérience mais aussi le manque de connaissance de notre division".

Germain Castano assure vouloir continuer d'insister sur l'intensité, l'engagement et la volonté auprès de ses joueurs. Des éléments qui doivent être présents à tous les matchs dans le sport de haut niveau. "Que l'on soit maladroit parfois et adroit une autre, c'est normal dans un sport d'adresse mais il faut que l'on soit beaucoup plus disciplinés", rappelle-t-il.

"On a souvent pensé qu'on était meilleurs donc on s'est fait cueillir, il faut faire attention à ça".

Germain Castano, entraîneur de l'Orléans Loiret Basket

Un manque de continuité dans les prestations parfaitement illustré dans certaines confrontations. En effet, l'OLB a battu trois des quatre premiers du championnat (Saint-Quentin, Chalon-sur-Saône et Boulazac) mais a perdu des points contre des équipes surement plus à sa portée, notamment contre Denain-Voltaire, Aix-Maurienne et la Rochelle à domicile. "Sans leur faire injure, on aurait dû prendre trois victoires de plus face à ces équipes. Le problème est qu'avant de rentrer sur le terrain, on pensait qu'on était meilleurs, c'est une grosse faute. Je répète souvent aux joueurs de montrer et de prouver qu'ils sont meilleurs sur le terrain."

"Si on ne se maintient pas, c'est loin d'être la fin du monde"

Concernant les objectifs de fin de saison, l'OLB espère encore rejoindre l'ADA Blois en Betclic Elite. Du coté blésois, le maintien n'est pas à obtenir à tout prix : "On n'a pas forcément d'objectifs de résultats. Si on se maintient, c'est très bien et si on ne se maintient pas, c'est loin d'être la fin du monde", annonce Mickael Hay. Le coach de l'ADA attend tout de même du mieux, notamment sur le secteur défensif. "On doit passer un cap défensivement. On est pratiquement la dernière défense du championnat, on essaiera de masquer certaines choses et on tentera d'autres".

Objectif Playoffs au minimum pour l'OLB

Objectif playoffs pour l'OLB, soit les neuf premières places ? "C'est le minimum", réagit Germain Castano qui poursuit : "Aujourd'hui, je ne suis pas certain qu'on ait le niveau pour être dans les quatre ou cinq premiers. On va faire en sorte de progresser et de l'atteindre. Malgré notre début de saison très mitigé, on a la qualité pour au moins aller chercher les playoffs." 

Deux prochains rendez-vous à l'extérieur pour l'ADA Blois ce samedi 21 janvier sur le parquet de Cholet et le 27 janvier à Fos-Sur-Mer avant de recevoir Boulogne Levallois et le phénomène du basket français Victor Wembanyama le 4 février 2023. Un évènement à suivre en direct sur France 3 Centre-Val de Loire. 

Pour l'OLB, prochain rendez-vous le samedi 21 janvier face à Antibes, au Palais des Sports à Orléans. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité