Enfant oublié dans un bus dans le Loir-et-Cher : le transporteur reconnaît “une faute d’inattention”

Un enfant de 4 ans a été oublié une journée entière dans un car scolaire dans le Loir et Cher. / © FRANCOIS DESTOC - max ppp
Un enfant de 4 ans a été oublié une journée entière dans un car scolaire dans le Loir et Cher. / © FRANCOIS DESTOC - max ppp

Une enquête est toujours en cours à la gendarmerie de Montoire-sur-le-Loir, pour comprendre comment un enfant de 4 ans a pu être oublié dans un car scolaire, le 8 janvier dernier à Sougé (Loir-et-Cher).
 

Par Amélie Rigodanzo

7 heures assis seul dans un car de transport scolaire. C'est ce qui est arrivé à un enfant de 4 ans à Sougé, dans le Loir-et-Cher, le 8 janvier dernier.
C'est sa mère qui l'a découvert à 16h, assis sur son siège, alors qu'elle venait le récupérer à la sortie de l'école maternelle de la commune. Il avait été oublié depuis 9 h le matin, et était resté avec la ceinture de sécurité attachée.

Joint par téléphone, le directeur d’exploitation des cars Saint-Laurent, chargés du ramassage scolaire, accuse le coup de cet incident :

Cela fait 8 ans que je suis dans l’entreprise, c’est la première fois que cela arrive. C’est une faute d’inattention de mon conducteur et de l’accompagnatrice,
regrette Tony Brouté.


Selon la procédure, la surveillante, employée par le syndicat scolaire Sivos, est la première à devoir faire un tour du bus pour vérifier qu’aucun enfant ne soit oublié. C’est ensuite au conducteur de se rendre jusqu’au fond du car à la fin de son service pour procéder, une nouvelle fois, à une vérification. Tous deux disent avoir respecté la consigne le jour de l'incident : « l’accompagnatrice n’a pas vu qu’il restait un enfant et mon conducteur n’a pas vu non plus qu’il restait cet enfant sur un siège » déplore Tony Brouté.

D’après le directeur d’exploitation, le conducteur était expérimenté, investit dans son travail et n’avait jusqu’alors, jamais commis de faute : «  il est effondré » confie-t-il.

Il a fait une erreur mais qui n’en fait pas dans sa carrière ? Ça aurait pu avoir des conséquences terribles mais heureusement,  il n’est rien arrivé à l’enfant.  


Le chauffeur mis à pied

Le chauffeur âgé d’une cinquantaine d’années a été mis à pied 5 jours et a reçu un avertissement. En attendant l’application de la sanction la semaine prochaine, il a également été affecté à un autre circuit de ramassage scolaire.

La société de transport va prochainement organiser une réunion d’information avec tous ses conducteurs afin d’appeler à plus de rigueur dans l’application de la procédure de vérification : « Aller au fond du car juste pour faire un tour dans le couloir, ça ne sert à rien. Il faut vraiment regarder sur les sièges et vérifier qu’il ne reste rien au sol qui puisse indiquer la présence d’un enfant comme par exemple un cartable ».

Tony Brouté a appelé la mère de l’enfant pour lui présenter ses excuses et attend désormais, la suite de la procédure
La gendarmerie de Montoire-sur-le-Loir a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de cet incident.
Le procureur de la République de Blois attend que les gendarmes aient terminé leurs investigations pour "déterminer s'il y a une responsabilité pénale, et si oui, qui est responsable".

En septembre 2018, Enzo, âgé de 3 ans, avait été coincé dans un bus scolaire en Eure et Loir pendant 8 heures.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus