Jeux Olympiques de Tokyo : la Blésoise Noélie Yarigo échoue aux portes de la finale du 800 mètres

Licenciée à Blois, la Béninoise Noélie Yarigo a terminé septième de sa série du 800 mètres en demi-finale samedi 31 juillet. Elle ne participera pas à la finale mardi prochain.
La Béninoise Noélie Yarigo n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale du 800 mètres
La Béninoise Noélie Yarigo n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale du 800 mètres © Antonin Thuillier/ AFP

Ça ne passe pas pour Noélie Yarigo. Après avoir réalisé le meilleur chrono de sa saison (2’00’’11) vendredi 30 juillet – le cinquième de sa carrière et le cinquième temps des séries - la licenciée du club blésois Running 41 avait quitté le stade olympique de Tokyo… sur un fauteuil roulant. Remise sur pieds, l’athlète du Bénin a accusé le poids des années (35 ans), terminant son aventure olympique samedi 31 juillet en demi-finale du 800 mètres féminin.

7e position pour la Béninoise

En s’élançant à l’extérieur, au couloir 8, avec cinq concurrentes de sa série ayant couru plus vite qu’elle cette saison, dont la Française Rénelle Lamote, la Loir-et-Chérienne n’avait rien à perdre. En difficulté dans le deuxième tour d’anneau, Noélie Yarigo a craqué à l’entrée du dernier virage, franchissant la ligne en 7e position (2’01’’41).

Elle s’arrête aux portes de la finale, comme il y a cinq ans à Rio. Loin devant, l’Américaine Athing Mu, 19 ans et première mondiale, s’est envolée. Rendez-vous mardi 3 août à 14h25 (heure française) pour la finale du 800 mètres.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire jeux olympiques sport athlétisme