• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les professeurs font leur rentrée scolaire

Le corps enseignant du lycée Dessaignes de Blois compte plus de 150 professeurs et CPE / © France 3 Centre-Val de Loire
Le corps enseignant du lycée Dessaignes de Blois compte plus de 150 professeurs et CPE / © France 3 Centre-Val de Loire

Ce vendredi 31 août, c'était la rentrée des professeurs au lycée Dessaignes de Blois (Loir-et-Cher), qui ont préparé les classes avant l'arrivée de leurs élèves lundi 3 septembre. Pour l'occasion, la rectrice de l'académie Orléans-Tours est allée à leur rencontre.

Par France 3 Centre-Val de Loire

Ce vendredi 31 août, c'était la rentrée. Pas celle des élèves, mais des professeurs. Un moment traditionnel pour le monde enseignant.

Cette année au lycée Dessaigne de Blois (Loir-et-Cher), des jeunes débutants un peu inquiets aux anciens expérimentés, 150 professeurs et conseillers principaux d'éducation étaient réunis.

"On a beaucoup de motivation pour travailler avec les élèves, pour les accompagner dans leur parcours scolaire. Il y a également un peu de stress en raison de l'importance de l'établissement et de ses nombreux étudiants aux profils hétérogènes", explique Florine Bastien, CPE qui effectue sa première rentrée scolaire.

Car, en effet, le lycée de Dessaigne de Blois est l'un des plus grands lycée du Loir-et-Cher avec près de 2000 élèves. Les responsabilités qui attendent le corps enseignant ne sont donc pas des moindres. D'autant plus que le métier à évoluer ces dernières années : la transmission du savoir n'est plus le seul aspect fondamental de la profession.

C'est en tout cas le constat d'Olivier Orione qui s'apprête à entamer sa trentième rentrée. "Le métier d'enseignant a un peu évolué. On est, certes, avant tout là pour leur transmettres les savoirs classiques, mais il y a désormais aussi beaucoup d'échanges au niveau de l'individu et des problèmes d'adolescents".
 

La rectrice était là

Avant de faire ou de refaire face aux élèves, le corps enseignants de l'établissement a pu échanger une partie de cette matinée avec Katia Beguin, la rectrice de l'académie Orléans-Tours, qui en a également profiter pour parler réforme.

"Puisqu'on est dans un lycée général et technologique, c'était aussi l'occasion de parler de la réforme du lycée qui commence à se préparer dès maintenant", explique la rectrice. "Je suis aussi venu présenter les nouveautés qui composeront la 'signature' du lycée Dessaignes, notamment avec le dispositif 'Ambition Paces' qui va être mis en place dès la rentrée."

Pour les enseignants du lycée blésois, cette journée avait des airs de galop d'essai. Mais, ici comme ailleurs, les choses sérieuses commence lundi 3 septembre avec la rentrée des élèves.

Ambition PACES

Ambition PACES est un dispositif créé par l'agence régionale de santé, la faculté de médecine de Tours et la région Centre-Val de Loire.

Son objectif sera de proposer à des élèves volontaires par des enseignants de 1ère et de terminale de la série scientifique une initiation à la première année commune aux études de santé (PACES) sous forme d'un module d'1h30 par semaine.

Des étudiants tourangeaux en troisième année de médecine endosseront le rôle de tuteur afin de les "habituer aux méthodes de travail très spécifiques de la paces, ce qui est décisif pour réussir dans cette filière. Il y aura, en petits groupes, des capsules vidéo avec des extraits de cours qui sont pertinents pour tisser des liens avec ce qui est enseigné en terminale", selon Katia Beguin, la rectrice de l'académie Orléans-Tours.

Ambition Paces sera testé dès la rentrée 2018 dans 14 lycées de la région Centre-Val de Loire.

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus