Un soldat blessé au combat fait adapter sa moto par un garagiste blésois

Cooper a été amputé des deux jambes en 2016. Depuis novembre, il a retrouvé les sensations de la moto. / © Marine Rondonnier-FTV Centre Val de Loire
Cooper a été amputé des deux jambes en 2016. Depuis novembre, il a retrouvé les sensations de la moto. / © Marine Rondonnier-FTV Centre Val de Loire

Refaire de la moto malgré le handicap. C'était le rêve d'un soldat qui vit à Blois. Grâce à un garagiste blésois, il a pu retrouver les sensations de liberté qu'il avait avant son accident. Reportage.

Par Marine Rondonnier

Cela fait partie de la reconstruction de pouvoir refaire les choses qu’on pratiquait avant. Mentalement, c’est important. On essaie toujours d’aller de l’avant, de repousser les limites, d’aller toujours plus loin.


Cooper a 31 ans. Soldat dans les forces spéciales, il a été blessé il y a deux ans au Moyen Orient.  Son appartenance à une unité spéciale lui interdit de communiquer les circonstances de son accident.
Amputé des deux jambes, il voulait à tout prix pouvoir remonter sur une moto. Depuis novembre, c'est chose faite grâce à ce spider Cam am adapté :
C’est le moyen détourné que j’ai pu trouver pour retrouver les sensations de refaire de la moto. C’est un mix entre le quad et la moto. Il a fallu la faire équiper. Le mécano a fait une dérivation pour amener le frein au guidon alors que normalement sur le cam am c’est au pied. 

Les garagistes qui adaptent les motos sont très rares. Le plus proche était à Cognac en Charente. Cooper a appelé tous les garagistes de la région et il est tombé sur Jocelyn Rossini qui a été emballé par l’idée :  C’est la deuxième fois que j’adapte une moto. C’est tellement chouette de permettre à des gens de pouvoir remonter sur une moto après un accident. 
Jocelyn Rossini du garage Joce and Co moto à Blois a transformé le Spyder de Cooper pour 2000 euros / © Marine Rondonnier- FTV Centre Val de Loire
Jocelyn Rossini du garage Joce and Co moto à Blois a transformé le Spyder de Cooper pour 2000 euros / © Marine Rondonnier- FTV Centre Val de Loire


Une transformation sur mesure

2000 euros : c’est ce qu’a payé Cooper pour la transformation de son engin.
 C’est de l’artisanat. Il a fallu fabriquer toutes les pièces sur mesure pour adapter le Cam am. J’ai facturé la matière première et le temps passé. 
Jocelyn Rossini aimerait développer cette activité pour permettre aux personnes touchées par le handicap de pouvoir remonter sur une moto.

Reportage de Marine Rondonnier et Sanaa Hasnaoui :
Cooper et sa moto adaptée par un garagiste blésois
Reportage de Marine Rondonnier et Sanaa Hasnaoui




Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus