Chambord : Retour sur le chantier pharaonique des jardins à la française

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nicolas Ricoud

Avant l'ouverture au public prévue le lundi 20 mars 2017, retour sur un chantier extraordinaire. Il a fallu 7 mois pour que les Jardins à la française sortent de terre. Ils sont reproduits à l'identique du dessin de 1734, à l'époque de Louis XIV.

Le chef de l'État, François Hollande inaugurera les nouveaux Jardins à la française du château de Chambord dimanche 19 mars. Et le lendemain, le public pourra découvrir 6 hectares et demi d'arbres, arbustes et plantes installés devant la façade nord du château.

Un dessin réalisé en 1734

C'est à l'époque de Louis XIV qu'ont été imaginés les Jardins à la française. Un dessin réalisé en 1734 a permis de reproduire à l'identique les paysages présentés au public. Ces jardins ont existé pendant plus de deux siècles, avant de redevenir simple gazon pendant l'entre-deux guerres.

Le Domaine de Chambord a voulu redonner vie à ces Jardins à la française. Des recherches historiques ont donc été menées entre 2003 et 2014. Le chef de l'État, François Hollande a donné son accord en 2014. Ensuite, tout est allé très vite, et les travaux ont été menés entre août 2016 et mars 2017.

Le dessin de 1734 qui a servi à la reconstitution des jardins

Les jardins à la française en chiffres

Les chiffres parlent d'eux-mêmes pour décrire ce vaste projet qui aura coûté 3 millions et demi d'euros. C'est le don de Stephen Schwarzman, mécène de Chambord, qui a permis de financer ces travaux.

• 6,5 hectares de superficie
• 618 arbres
• 800 arbustes
• 15 640 plantes délimitant les bordures
• 10 928 plantes vivaces fleuries
• 176 rosiers

Le château de Chambord est ouvert tous les jours de l'année de 9h à 17h (8h en haute saison). Plus d'informations sur le site Web www.chambord.org et sur leur Page Facebook.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.