VIDÉO. Crise énergétique : les châteaux de la Loire subissent aussi l'augmentation des prix de l'énergie

A l'approche des vacances scolaires d'automne et des fêtes de fin d'année, les châteaux de la Loire cherchent des solutions pour faire baisser leurs factures d'électricité sans mettre en péril leurs différentes animations.

Surveiller les factures d'électricité et de gaz sans compromettre la qualité des spectacles à venir. Les châteaux de la Loire, vitrines de la Région Centre Val de Loire voient, eux aussi, leurs factures d'énergie exploser.

Des factures doublés en un an 

Cécile de Saint Venant, directrice de la communication du domaine de Chambord témoigne auprès de l'équipe de France 3 : "En 2022, la facture d'électricité pour le château de Chambord va s'élever à 215 000€, soit quasiment le double qu'en 2021 ! C'est donc une augmentation des dépenses considérables !

Les fêtes de fin d'année en ligne de mire 

Au château de Cheverny, on reste attentif aux factures d'électricité mais on ne souhaite pas faire d'économies sur la période à venir. "Pour Noël, s'il n'y a pas de décorations, il y aura moins de visiteurs, moins de restauration, moins d'hébergement. Est ce que c'est là qu'il faut faire des économies ?"

A Chambord, le château effectue des tests et met au point des solutions alternatives pour réduire son empreinte carbone. L'objectif est donc de réduire sa consommation énergétique globale sans diminuer la qualité des services fournis aux visiteurs.