Cet article date de plus de 8 ans

Des crottes de panda pour chauffer le zoo de Beauval

2,3 millions d'euros sont investis dans un projet de chauffage à base de fumiers d'animaux et donc de crottes de panda. La construction de l'usine de méthanisation du Zoopark de Beauval, débutera en juin pour une ouverture prévue en mars 2014.
© ZooParc de Beauval
Une usine de méthanisation intégrée à un parc zoologique, l'expérimentation est nouvelle. Elle s’inscrit dans un projet d’aménagement global du ZooPark de Beauval. La construction de cette nouvelle unité de chauffage doit débuter au mois de juin pour une ouverture prévue entre février et mars 2014.

Comment ça marche ?

Le dispositif transformera le fumier des animaux de Beauval en énergie (en biogaz). L'usine traitera également les déchets verts apportés par des agriculteurs locaux et ceux issus de Beauval, à travers la la tonte, la taille et le ramassage des feuilles des 27 hectares du parc.
Le biogaz produit de l’électricité mais surtout de la chaleur qui servira directement à deux installations de Beauval : la serre des gorilles et lamantins et la maison des éléphants. 

Qu’est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation est une dégradation de la matière organique par une méthode de compostage sans oxygène. C’est un procédé 100 % biologique, naturel, qui permet  la production d’énergies renouvelables par le traitement des déchets organiques. Des fertilisants naturels, utilisables par l'agricultures sont également produit par ce processus. Cette technologie est très développée en Europe mais assez peu en France (10 000 unités en Allemagne contre une dizaine en France). 

Objectifs chiffrés de cette usine de méthanisation :

Près de 11 000 tonnes de matières fermentables annuelles seront traitées chaque année :Le chauffage servira pour :Les gestionnaires attendent une réduction d’environ 10 % de la facture totale de gaz nécessaire au chauffage du ZooParc.
La quantité d’électricité revendue à EDF -1,9 GigaW d’électricité, devrait représenter une alimentation annuelle de 3 000 foyers.

Reportage France 3 Centre : Benoît Bruère, Amélie Rigodanzo

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zooparc de beauval énergies renouvelables environnement animaux sorties et loisirs