Les JO 2024 n'auront pas lieu au parc équestre de Lamotte-Beuvron

La ministre des Sports, Laura Flessel, lors de sa visite lundi 23 juillet 2018 au parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron. / © A. ABDELBOST / F3 Centre-VDL
La ministre des Sports, Laura Flessel, lors de sa visite lundi 23 juillet 2018 au parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron. / © A. ABDELBOST / F3 Centre-VDL

La ministre des Sports, Laura Flessel a annoncé lors de sa visite au parc équestre de Lamotte-Beuvron, lundi 23 juillet, que le site n'accueillera pas les compétitions des JO 2024.

Par Aurélia Abdelbost

Les compétitions des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 n'auront pas lieu à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher). Le site ne sera qu'une "base avancée", selon la ministre des Sports, Laura Flessel, en visite lundi 23 juillet au parc équestre fédéral, qui accueille en ce moment le Championnat de France des clubs.
 
© A. ABDELBOST / F3 Centre-VDL
© A. ABDELBOST / F3 Centre-VDL

 

"Le site olympique c'est Versailles"



Les espoirs étaient hauts, avant même que le nom de l'organisateur des JO 2024 soit officiel, Lamotte-Beuvron s'était mis en première ligne pour pouvoir recevoir les athlètes internationaux dans son parc équestre, sans équivalent en Europe.

Les élus étaient sur le pied de guerre mais rien n'y fera : 

Il y a déjà un site olympique. Le site olympique c'est Versailles. En revanche, le parc équestre va pouvoir recevoir toutes les équipes qui viendront avant compétition et pourquoi pas après compétition, souligne Laura Flessel.


Mais pour le maire de la ville, Pascal Bioulac, être une base arrière ce n'est pas intéressant : "Dans l'équitation les athlètes et leurs chevaux ne viennent pas s'entraîner des mois en avance, ils vont de compétition en compétition. Il y a peu de chances qu'ils restent ici", explique-t-il.
 

Lamotte-Beuvron : un lieu incontournable de l'équitation en France


Le maire regrette que ce sport soit coupé de sa "base" pour les JO. Il faut dire que le site de Lamotte-Beuvron est un lieu incontournable de l'équitation en France et accueille 1 million de visiteurs par an.

Avec 520 boxes, 200 lits, 25 hectares de pistes sportives, 25 hectares de cross c'est l'un des trois plus grands parcs équestres mondiaux en termes d'activité et de surface. Mais Pascal Bioulac décide de rester optimiste et garde un espoir : "2024 c'est encore loin, c'est Emmanuel Macron qui donnera le coup de sifflet final".

La ministre a tout de même salué les équipements de Lamotte-Beuvron : "C'est un atout pour valoriser le savoir-faire français dans le domaine de l'équitation", tout en lâchant :

Il n'y a pas que les JO. 


Le site a vocation accueillir des compétitions internationales mais ce ne sera pas de suite, il reste des travaux de mise aux normes à effectuer. Il faut donc compter deux ans avant de pouvoir commencer à prévoir des événements comme une coupe du monde.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La station de radioastronomie de Nancay (Cher)

Les + Lus