Loir-et-Cher : huit policiers du Val-de-Marne arrêtés après avoir dégradés deux panneaux de signalisation

Publié le Mis à jour le

Vendredi 26 mars, des policiers du Val-de-Marne ont été arrêtés par la gendarmerie après avoir été pris en photo en train de dégrader deux panneaux de Villedieu-le-Château, dans le Loir-et-Cher.

L'information a été révelée par nos confrères du Parisien. Ce vendredi 26 mars, aux alentours de 18h30, huit policiers du Val-de-Marne arrivent en minibus à Villedieu-le-Château, commune de 400 habitants, située à 70 kilomètres au nord-ouest de Blois.

Ces hommes, âgés de 30 à 35 ans, avaient loué un gîte pour passer le week-end. Mais avant d'arriver à destination, "sans doute parce qu'ils ont consommé de l'alcool pendant le trajet, ils ont eu besoin de se soulager", raconte Alain Vérité, le maire de la commune. Il y a alors eu "un débordement de la part de deux ou trois personnes du groupe qui ont cassé et arraché deux panneaux". 

Malheureusement pour eux, ils ont rapidement été pris sur le fait, le bruit ayant attiré plusieurs habitants. Ces derniers n'ont pas hésité à prendre des photos pour signaler l'infraction par la suite.

Les huits concernés devraient être lourdement sanctionnés

Le lendemain matin, le maire, accompagné des gendarmes de Vendôme et Montoire-sur-le-Loire, s'est rendu au domicile des mis en cause pour demander des comptes. "Ils ont eu du mal à reconnaître les faits. On leur a montré les preuves que nous avions, c'est à dire les plaques d'immatriculation et les photos des riverains. Ils ont alors fini par avouer". Les personnes impliquées ont par la suite été conduits aux postes de gendarmerie des communes. 

Les huits policiers concernés devraient être lourdement sanctionnés par leur hiérarchie, puisque l'affaire est "remontée au procureur puis aux chefs de service". "Les panneaux, c'est une chose, mais le problème vient surtout du confinement en place dans certaines régions et du nombre de personnes présentes dans le gîte".