Mystère dans le Loir-et-Cher : dix mairies cambriolées en deux semaines et des butins dérisoires

durée de la vidéo : 00h02mn22s
Dans le Loir-et-Cher une mystérieuse série de cambriolages a visé une dizaine de mairies au mois de juillet. Les effractions se sont produites la nuit. A chaque fois, il s’agissait de butins mineurs ou d’objets de faible valeur. La gendarmerie de Blois, qui mène l’enquête, appelle les élus à la prudence. Alexis Delacour, Marion Ptak ©Alexis Delacour et Marion Ptak

Une série de cambriolages qui s'explique difficilement. Dix mairies sur le département du Loir-et-Cher ont été cambriolées en l'espace de deux semaines. Les infractions se font de nuit, dans plusieurs communes depuis fin juillet 2023 et les butins sont dérisoires.

Des mairies cambriolées en pleine nuit et un butin dérisoire à la clé. Voilà le mystère qui occupe la gendarmerie de Blois, dans le Loir-et-Cher depuis fin juillet 2023. En deux semaines, une dizaine de communes ont été ainsi visitées.

Trente euros dans une caisse

Michel Buffet, le maire de Dhuizon a d'abord cru à une erreur. Il est alerté sur son téléphone en pleine nuit par le système de sécurité de sa mairie. Le 20 juillet à l'aube, il se rend sur place pour "neutraliser" la sonnerie, comme il l'explique, et découvre que la porte arrière de l'édifice a été forcée.

Cette fois-ci, les malfrats sont repartis avec la caisse de la photocopieuse. La fortune récoltée s'élève à... 30 euros. Pourtant, les conséquences pour cette commune de 1 200 habitants risquent d'être plus lourdes. Serrures à remplacer, peintures à refaire et fenêtre à consolider, la facture augmente vite : "ça doit monter dans les mille euros" détaille Michel Buffet. Sans compter la réparation de la porte, qui devrait être prise en charge.

Autant d'argent qui n'ira pas ailleurs : "pour la cantine, pour les enfants... chaque centime compte" insiste l'élu, le visage dépité.

Clés de mairie volées à Neuvy

À Neuvy, cinq kilomètres plus loin, ce sont les clés qui ont été dérobées. À l’intérieur, rien ne manque, ce qui épaissit encore plus le mobile du vol.

En deux semaines, les mairies de Chaumont-sur-Loire, ou encore Sargé-sur-Braye ont aussi été victimes de cambriolages. Dix communes au total en deux semaines. Rien ne prouve formellement pour l'instant qu'il s'agit des mêmes voleurs, mains une enquête judiciaire est en cours "avec les premiers éléments que nous avons" indique le colonel Benoît Chevillard, commandant du groupement de gendarmerie du Loir-et-Cher, "des éléments d'identification sont actuellement exploités" ajoute-t-il.

La gendarmerie recommande aux élus d'être prudents

La gendarmerie de Blois, chargée de l'affaire, recommande cependant la prudence aux élus. "Nous avons remarqué une recrudescence de ce type de faits" explique Benoît Chevillard, "ça touche également les départements limitrophes comme l'Indre-et-Loire et la Sarthe".

E-mail, SMS, les élus du Loir-et-Cher se sont vus rappeler les mesures de protection : "Le renforcement des accès, des barrièrage, des équipements vidéo" mais aussi "la participation citoyenne". Comprendre la mise en place de surveillances par des voisins sur un même quartier par exemple.

Des contrôles la nuit pour "dissuader"

Les cambrioleurs repartent la plupart du temps avec "quelques fonds de caisse, de la monnaie stockés dans les mairies". Des opérations de contrôles nocturnes sont déployées, dans le but de "dissuader" d'éventuels voleurs.

"Nous sommes en capacité d'offrir des mesures de protections adaptées aux élus qui en feraient la demande" insiste le colonel. Un état des lieux dans chaque mairie peut par exemple être fait par des forces de l'ordre, pour identifier les potentielles faiblesses à combler.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité