Quand le basket professionnel se met au vert, le rebond écolo de l'ADA Blois pour répondre aux enjeux climatiques

L'ADA Blois, club de basket professionnel évoluant en Betclic Elite, prend des engagements écoresponsables. Dans le cadre des journées de l'environnement de la Ligue Nationale de Basket du 1er au 31 mars 2024, le club a décidé de mettre en place une "semaine verte".

La Coupe du monde de football au Qatar, la polémique des déplacements en char à voile du PSG, les jeux d'hiver asiatiques en Arabie saoudite en 2029... Le mariage entre environnement et sport de haut niveau semble bien compliqué à mettre en place. 

Mais ce n'est pas pour autant que personne ne joue le jeu. Dans le Loir-et-Cher, depuis la fin 2021, l'ADA Blois Basket a décidé de mettre en place une stratégie environnementale au sein du club. L'objectif ? "Diminuer l'impact environnemental du club", assure Louis Blateau, responsable environnement de l'ADA Blois. Les joueurs, le staff, les supporters, tous les acteurs du club sont pris en compte pour tendre vers une démarche plus respectueuse de l'environnement.

Simple sur le papier, moins sur le terrain

Un objectif simple sur le papier, mais compliqué à mettre en œuvre concrètement. Pour y parvenir, et en concertation avec la direction de l'ADA Blois - Paul Seignolle et Julien Monclar - une commission environnement a été créée. Une équipe de sept bénévoles pilotée par Louis Blateau, bénévole lui aussi. 

"Tout d'abord, on a ciblé les plus grosses lacunes. La plus évidente était que l'on travaillait avec des  gobelets jetables à la buvette. Nous avons alors initié tout un travail pour les supprimer et les remplacer par des gobelets bio-sourcés", explique Louis Blateau. Des gobelets neutres sans logo du club, qui ne peuvent donc plus être récupérés comme objets de collection par les supporters du club blésois.

Un taux de restitution très satisfaisant 

Une décision étonnante aux premiers abords, mais dans un but bien précis. "On a complètement changé l'approche des gens. On a essayé de montrer que ces gobelets n'avaient aucun sens en dehors du Jeu de Paume (ndrl la salle de Blois). On a aussi décidé de ne pas le rendre trop beau, l'idée était vraiment que le gobelet reste là", analyse le responsable environnement. Une stratégie payante puisque selon le club, le taux de restitution des gobelets par les spectateurs est de 93% en moyenne depuis le début de saison sur tous les matchs à domicile. 

Dans le même sens, le club a aussi mis en place une fontaine d'eau mobile. Elle est remplie par l'eau du robinet qui est ensuite filtrée à la sortie. Ces eaux sont distribuées dans des gourdes en métal et servent à tous les joueurs, équipe séniors et espoirs, ainsi qu'aux adversaires. Selon le club, le dispositif aurait ainsi permis d'économiser 7000 bouteilles par an. 

Le plus grand facteur d'émissions de gaz à effet de serre, c'est les déplacements des supporters.

Louis Blateau, responsable environnement de l'ADA Blois Basket

Enfin, le club a lancé une troisième opération phare avec la mise en place d'un parking de covoiturage pour ses supporters les jours de match. L'objectif est d'inciter les supporters à venir à plusieurs, au moins trois par voiture. "Ça marche super bien ! Ça a été un petit peu dur au début mais désormais les 75 places du parking sont occupés à chaque match. On se demande même si on peut l'agrandir", ajoute Louis Blateau. 

Pas de char à voile

Et concernant les déplacements de son équipe première, Blois a en majorité choisi d'effectuer ses déplacements en bus ou train. "On ne prend l'avion que pour aller à Monaco", ajoute le responsable environnement. 

Cette dernière semaine du mois de mars a d'ailleurs été l'occasion pour le club de mettre en place une "semaine verte". Il a organisé une "cleanwalk" ce mercredi tandis qu'une collecte vêtements sera organisée ce samedi 30 mars à l'occasion de la rencontre contre Le Mans au Jeu de Paume. 

Créées en 2020, les "Journées de l'environnement" de la LNB encouragent les clubs de basket français aux bonnes pratiques environnementales. Sur la totalité du mois, chaque tir à trois points marqués permettra de planter un arbre. Les joueurs de Betclic Elite, Pro B, Espoirs Elite et Espoirs sont concernés par l'opération. Les arbres seront plantés à proximité de la ville vainqueur.