• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Romorantin : les ex-locaux de Carrier repris par l'entreprise locale Transports Charbonnier

Les ex-locaux de Carrier ont été repris par le transporteur local Charbonnier qui va en faire un entrepôt logistique. / © Marine Rondonnier-France 3 CVDL
Les ex-locaux de Carrier ont été repris par le transporteur local Charbonnier qui va en faire un entrepôt logistique. / © Marine Rondonnier-France 3 CVDL

L’entreprise Carrier à Romorantin qui fabriquait des vitrines réfrigérées a fermé à la fin de cet été. C’est le transporteur local Charbonnier à Romorantin depuis 73 ans qui a relancé une activité sur le site la semaine dernière. L'entreprise appartient au groupe Sarrion. 

Par Marine Rondonnier

On fera en sorte de reprendre le maximum d'anciens salariés de Carrier. Toutes ces données seront dévoilées lors du comité de pilotage lundi à la préfecture de Blois. 

Le nouveau directeur du site ex-Carrier Christophe Sabassier que nous rencontrons par hasard devant l'usine nous explique que "ce sont les transports Charbonnier, entreprise locale installée à Romorantin depuis 73 ans qui ont repris les ex-locaux de Carrier. L'entreprise appartient au groupe Sarrion." 

Chistophe Sabassier préfère attendre lundi 14 janvier, jour du cinquième et dernier comité de pilotage à la préfecture de Blois pour communiquer sur le sujet.  

Des comités de pilotage organisés par le Préfet

Entre avril 2018 et janvier 2019, cinq comités de pilotage ont été organisés par la Préfet du Loir-et-Cher. "Ces comités sont composés de la direction de l'entreprise, des élus et des services de l'Etat afin de favoriser les opérations de recherche d'un repreneur effectuées par l'entreprise et parallèlement l'avancement et la mise en oeuvre du plan de sauvegarde de l'emploi pour favoriser le reclassement des salariés licenciés", explique la Préfecture dans un communiqué de presse.  

Lundi 14 janvier, doivent être annoncés les résultats en terme de reclassement des ex-salariés. 
Les salariés de Carrier devant l'usine le 23 mai 2018 / © Marine Rondonnier-France 3 CVDL
Les salariés de Carrier devant l'usine le 23 mai 2018 / © Marine Rondonnier-France 3 CVDL
 

47 ex-salariés Carrier toujours sans emploi

Sur les 87 salariés licenciés de Carrier, 47 personnes n'ont pas retrouvé d'emploi. Elles sont en formation ou à la recherche d'un emploi. 
  • 8 ont trouvé un CDD,
  • 19 sont en CDI,
  • 3 sont partis à la retraite 
  • 8 prendront leur retraite en 2019. 
  • 1 proposition de CDI
"Il reste beaucoup trop de monde sur le carreau", s'indigne Philippe Geniès, ex-secrétaire du Comité d'entreprise de Carrier. "Ce qui est dommage c'est qu'une entreprise voulait reprendre le site avec 15 salariés et conserver la même production. Elle s'engageait à reprendre 80 salariés dans 3 ans. Mais Carrier ne voulait pas d'une entreprise concurrente. Ils ont même détruit certaines machines pour qu'elles ne soient pas reprises avec le site. C'est écoeurant." 

Transports Charbonnier, une entreprise locale qui appartient au groupe Sarrion 

C'est donc finalement l'entreprise Transports Charbonnier qui a repris le site mi-décembre et qui a lancé son activité la semaine dernière. L'entreprise a trois sites à Romorantin et emploie 90 personnes.
Elle appartient depuis un an au groupe Sarrion. Entreprise familiale créée en 1947, le groupe emploie 700 collaborateurs répartis sur 20 agences et filiales dans toute la France.

Le transporteur Charbonnier espère engager le maximum d’ex-salariés Carrier pour sa nouvelle plate-forme logistique. Son activité : le transport de palettes pour les industriels locaux. 

De l'époque de Carrier, il ne reste que l'atelier de dénaturation. Il s'agit de dépollution d'extincteurs. 13 personnes y travaillent actuellement. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Levée du couvre-feu à Joué les Tours

Les + Lus