Municipales : à Gien, pour Francis Cammal (DVC), "être élu au premier tour était inespéré"

L'ancien allié du maire sortant Christian Bouleau a recueilli 50,04% des voix, et s'est assuré la victoire après vérification auprès du bureau national.
Francis Cammal et Christian Bouleau ce soir du 15 mars 2020.
Francis Cammal et Christian Bouleau ce soir du 15 mars 2020. © France 3 Centre-Val de Loire
Grosse contre-performance pour Chritian Bouleau. Le maire sortant de Gien a été balayé dès le premier tour de ces élections présidentielles par son ancien premier adjoint Francis Cammal, élu à 3 voix près avec 50,04% des votes.

Francis Cammal (DVC) a mis au centre de son programme la vie quotidienne et le développement de l'économie, dans une liste classée divers centre. "On espérait arriver en tête, mais être élu au premier tour est inespéré", s'est-il réjouit.
 

Avant d'avoir quelques mots pour son adversaire Christian Bouleau (DVD), arrivé dernier sur trois avec 22,52% des voix : "Il a peut-être manqué à certain moment d'écoute, il ne s'est peut-être pas toujours bien entouré. Je le regrette parce que j'aurais aimé qu'on puisse poursuivre le travail qu'on avait commencé en 2014 ensemble.
 

"Je suis content de te passer le challenge"


Devant ses partisans et aux côtés du maire sortant, Francis Cammal a d'ailleurs tenu à le remercier : "Même si nos routes se sont éloignées, j'ai beaucoup d'affection pour lui. Je voudrais l'applaudir." Il a de plus estimé avoir mené "une campagne digne". De son côté, Christian Bouleau lui a répondu être "content de te passer le challenge. Je sais que tu travailleras dans l'intérêt général et je te souhaite bon vent". 

Entre les deux, Christelle de Crémiers recueille, grâce à sa liste citoyenne pro-écologie, 27,44% des voix.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections