INSOLITE. Sur les sentiers de la vallée du Loir à la découverte de paysages exceptionnels

Renversant, le magazine qui renverse la culture a décidé de consacrer un numéro à la marche. Cette discipline qui est aussi un sport de l’esprit vous apportera une tête et un corps bien faits. Rencontre avec l’écrivain Patrick Tudoret, auteur de "En marchant, petite rhétorique itinérante", paru aux Editions Tallandier

Et si cet été vous preniez à l'instar d'Elise et Raphal, les hôtes de Renversant, comme compagnon idéal : le livre de Patrick Tudoret, écrivain et marcheur invétéré, guide touristique, culturel et spirituel pour une escapade non loin de là, un chemin de traverse qui promet de belles rencontres ?

Renversant, à voir ce mercredi soir à 0h34 à la télévision et dès maintenant sur France.tv

Armé de son sac à dos, ce grand marcheur est aussi un fin connaisseur de la région, du chemin de Compostelle qui vous fait découvrir Vendôme en pèlerin comme au temps passé, aux bords du Loir, cette petite rivière de 317 km qui traverse le Vendômois.

Patrick nous invite à marcher inlassablement le long du Loir pour découvrir mille surprises comme les nombreuses maisons troglodytiques qu’on peut trouver dans la Vallée du Loir, ces maisons insolites creusées dans la roche.

La marche n’est-elle pas une façon de connaître un territoire plus profondément que juste de le survoler, ne nous apporte-t-elle pas une véritable méditation en mouvement, une manière de se ressourcer et de s’inspirer ? Ainsi le Loir devient une source d’inspiration et d’invitation à la méditation et à l’introspection en même temps qu’il nous emmène sur les traces de ceux qui l’ont parcouru avant nous comme avant lui les écrivains Jean Giono, Julien Gracq, Henry DavidThoreau ou Nicolas Bouvier.

Dans son livre qui mêle étroitement pérégrinations pédestres, vagabondage philosophique et littéraire, souvenirs personnels et interrogations sur le sens de l’existence, Patrick Tudoret, marcheur invétéré, convie le lecteur à le suivre, à s’interroger lui-même sur ce qu’est la marche.

Le sens d'une quête ambulante

Dans ce Vendômois qui lui est cher, sur les chemins de Compostelle, dans les forêts de Sologne ou les rues de Paris, mais aussi aux quatre coins du monde et dans ses métropoles, Patrick Tudoret réfléchit au sens de cette quête ambulante – si importante pour lui, et qui est le propre de l’homme. Car marcher n’est pas qu’utilitaire, mais participe de toute la vie humaine, de la découverte du monde à la flânerie nocturne, du corps à corps avec la nature jusqu’à la réflexion philosophique, la contemplation, la spiritualité, jamais aussi vivantes que lorsque l’homme met un pied devant l’autre. Dans ce compagnonnage avec l’auteur, le lecteur trouvera la joie de rencontres pleines de surprises et le bonheur de se découvrir lui-même, en traçant son propre chemin.

A l’instar de Patrick Tudoret qui raconte que le Loir est sa rivière préférée tout comme le poète Ronsard qu’il cite à de nombreuses reprises dans ses poèmes - Ronsard étant lui-même originaire de Couture-sur-Loir - nous pouvons nous aussi être portés par le flow de cette rivière. Elle nous conduit sur des terres à la fois si proches de nous et prometteuse de vivre une aventure en nous-même.

Patrick Tudoret trouve dans le Loir une matière inépuisable pour l’écriture. Nombre d’écrivains étaient par ailleurs de grands marcheurs. On pourrait même penser qu’il y a un lien entre marche et écriture. Amoureux de Rimbaud, Patrick le cite volontiers «je ne puis approuver que ceux qui cherchent ».

Ce qui est intéressant avec la marche, n’est pas qu’elle a cette capacité à changer notre rapport au monde, tout comme à notre territoire. Ne nous permet-elle pas de fusionner avec notre environnement et de nous reconnecter avec la terre. Marcher c’est reprendre contact avec « l’humus », la racine étymologique de l’humilité que notre société a besoin de retrouver. Marcher c’est une promesse de se renouveler, de se délester du matériel, une promesse de retrouver notre paterne, loin du superflu de la société de surconsommation dans laquelle chacun de nous est engagé malgré lui parfois. C’est peut-être en cela que la marche est source de liberté. Elle est à la fois un mouvement extérieur et intérieur, et en définitive, une façon de se connaître mieux soi-même.

Ces dernières années, il semblerait que marcher soit devenu à la mode. Les chemins de randonnée ressemblent parfois maintenant à des autoroutes. Néanmoins, à la lecture du livre de Patrick Tudoret, on a le sentiment d’être seul sur terre à marcher à contre-courant de l’esprit de notre temps. Un livre inspirant.

Patrick Tudoret est un écrivain et auteur dramatique. Il a publié une vingtaine de livres et de pièces théâtrales, dont "Juliette", actuellement en tournée. Il est notamment l’auteur du roman à succès "L'Homme qui fuyait le Nobel", publié chez Grasset en 2015. Son dernier livre est paru aux Editions Tallandier "En marchant, petite rhétorique itinérante".

Un article de Stéphanie Elbaz

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité