Edouard Philippe est à Vendôme dans le Loir et Cher ce jeudi pour parler de transition écologique

Edouard Philippe devant la presse (Archives) / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Edouard Philippe devant la presse (Archives) / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Le premier ministre est dans le vendômois ce jeudi 28 novembre dans le cadre de son "tour de France de la transition écologique". Il est accompagné par plusieurs ministres.

Par Amélie Rigodanzo

Edouard Philippe est ce jeudi à Vendôme (Loir-et-Cher) où un contrat de transition écologique (CTE) avait été signé le 19 septembre dernier.

Il est accompagné de plusieurs ministres du Loir-et-Cher comme Marc Fesneau, chargé des Relations avec le Parlement et Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires.

Sont également présents Muriel Pénicaud la ministre du travail, Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances) et Emmanuelle Wargon (secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire.)

Les ministres vont se rendre au lycée professionnel Ampère à Vendôme, qui projette d’ouvrir des formations spécialisées dans la conception et la maintenance de moteurs à énergie propre. "On a un projet de CQP (certificat de qualification professionnelle) ou de BTS (brevet de technicien supérieur)", détaille le proviseur Bruno Cavat. "On va pouvoir aussi présenter un plateau de véhicules automobiles, électriques, gaz".


Le vendômois, terre de transition écologique

En septembre 2019, Emmanuelle Wargon secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, s’était déjà rendue dans le vendômois pour la signature du premier Contrat de transition écologique (CTE) de la région Centre-Val de Loire. A cette occasion, elle avait annoncé l’attribution d’une aide de 7,9 millions d’euros au pays vendômois pour la réalisation de 26 projets pour l’innovation écologique. 

Le lycée Ampère s’est rapproché du comité de pilotage de ces projets afin d’apporter sa pierre à l’édifice en proposant la mise en place d’une filière motorisation. Elle est pour l’instant destinée aux véhicules de particuliers, mais le lycée souhaite élargir le concept aux véhicules agricoles et aux engins de travaux publics.

Un projet, qui émane donc d’une formation professionnelle mais qui provoque le développement de toute une filière locale (agriculteurs, entreprises et collectivités locales..). C’est probablement cette convergence d’intérêts différents en faveur de la transition écologique qui a incité le premier ministre à choisir Vendôme comme point de visite.

Le contrat de transition écologique CTE, est un dispositif créé par l’Etat pour accélérer la transition écologique des territoires. 17 territoires-pilotes ont vocation à définir les contours de ce contrat.

Hasard du calendrier? La visite du premier ministre intervient quelques jours avant le lancement de la COP régionale (Conference Of Parties) qui se déroulera du 9 au 14 décembre dans les 6 départements du Centre-Val de Loire et se veut être un tour d’horizon d’actions et d’initiatives qui luttent contre le dérèglement climatique et en faveur de l’environnement.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus