Mort d'Elizabeth II : la chaise de la reine se trouve à Vendôme

Pour le passage d'Elizabeth II à Blois en juin 1992, une cérémonie express a été organisée à Vendôme où son TGV s'est arrêté. Pour l'occasion, Philippe Rouillac, le commissaire-priseur de la ville a fourni le mobilier, dont une chaise Louis XVI. On la surnomme aujourd'hui "la chaise de la reine".

Pour sa troisième visite d'État en France le 11 juin 1992, Elizabeth II se rend sur les Champs-Élysées à Paris, avant de rejoindre Blois dans le Loir-et-Cher en TGV. La ville ne se trouvant pas sur la ligne à grande vitesse, la reine d'Angleterre descend à Vendôme, où une courte cérémonie est organisée en son honneur. Elle est reçue par le maire de l'époque, Daniel Chanet, dans le hall de la gare. 

Pour l'occasion, il faut trouver du mobilier spécial. Le préfet missionne alors Philippe Rouillac, commissaire-priseur de la ville. "Il y avait du mobilier du XIXème siècle à disposition, mais le préfet n'en voulait pas, il préférait du mobilier royal", souligne Philippe Rouillac. De même, le préfet ne voulait pas de bois doré, mais quelque chose de sobre "qui fasse bon chic bon genre et qui ne détonne pas avec la modernité de la gare". 

Une chaise plutôt qu'un fauteuil

Le choix s'arrête alors sur une chaise Louis XVI, appartenant à l'étude du commissaire-priseur. "Le préfet a estimé que c'était préférable à un fauteuil - qui possède des accoudoirs - pour que la reine ne soit pas gênée avec son sac à main", sourit Philippe Rouillac. Ce jour de juin 1992, la souveraine du Commonwealth s'installe quelques minutes sur cette chaise, le temps de signer le livre d'or de la ville et de recevoir en cadeau un recueil de poèmes de Ronsart évoquant Vendôme. "Une édition de luxe imprimée spécialement pour elle, avec une copie pour la bibliothèque municipale", souligne maître Philippe Rouillac. 

C'est ainsi que cette chaise, qui trônait jusqu'alors dans l'étude du commissaire-priseur, est devenue la chaise de la reine d'Angleterre. A l'issue de cette visite, elle a retrouvé sa place initiale. "Nous l'utilisons pour accueillir nos clients après leurs acquisitions. Nous leur racontons à chaque fois son histoire", sourit Philippe Rouillac, qui n'a jamais eu l'intention de la vendre. Parmi les clients, le célèbre chanteur britannique des Rolling Stones Mick Jagger, qui a absolument tenu à être pris en photo sur le siège quand il a appris son passé royal. 

"By Appointment Of Her Majesy The Queen"

"C'est une fierté, j'ai été honoré qu'on me charge de trouver le mobilier pour la reine", sourit le commissaire-priseur qui exerce à Vendôme depuis 40 ans. Une opportunité qui lui a valu le titre de fournisseur de Sa Majesté la reine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité