Le Zoo de Beauval remet en liberté deux femelles gorilles au Gabon

Les deux gorilles, Kuima et Mayombé, partent au Gabon / © ZooParc de Beauval
Les deux gorilles, Kuima et Mayombé, partent au Gabon / © ZooParc de Beauval

C’est une première et le zoo de Beauval n’en est pas peu fier : le parc remet de liberté deux femelles gorilles, Kuimba et Mayombé. Elles iront rejoindre le Gabon et le Parc National des Plateaux Batéké. Départ ce lundi le 24 juin.

Par Isabelle Racine

Avec cette opération, le ZooParc de Beauval participe à une opération de réintroduction de gorilles des plaines de l’Ouest en milieu naturel. Ces deux femelles gorilles nées en France sont les premières à être réintroduites en Afrique. Cette expédition s’effectue en collaboration avec la fondation Aspinall à l’origine de ce programme de réintroduction. Elle est financée en partie par l'association Beauval Nature, créée pour développer des actions de conservation pour la préservation de la bio-diversité.

Un voyage bien préparé

Les deux femmelles, Kuimba et Mayombé, âgées respectivement de 9 et 12 ans, sont préparées depuis plusieurs semaines par les équipe de Beauval notamment au niveau alimentaire : elles doivent pouvoir s’adapter aux fruits et végétaux qu’elles trouveront au Gabon.
Rodolphe Delord, le directeur du zoo, et son équipe emmènent les animaux à destination. Le départ est prévu ce lundi 24 juin : les deux animaux iront rejoindre le Parc National des Plateaux Batéké au Gabon où ils seront relâchées progressivement.
 

Une réintroduction en douceur

Dans un premier temps les gorilles vivront sur une île située dans le parc. Un laps de temps (entre six mois et 1 an) qui leur permettra de s’acclimater à leur environnement et de devenir autonome. Un mâle dos argenté nommé Joshi les rejoindra. Ensuite, Kuimba et Mayombé auront accès à la totalité de l’espace de vie des gorilles sauvages. Sur place, ce sont des rangers locaux qui veilleront sur elles et contrôleront leur état de santé.

Le Parc National des Plateaux Batéké au Gabon

Ce parc national mêlant dunes, forêts humides et savanes boisées abrite une bio-diversité extraordinaire. De nombreuses espèces animales viendront rejoindre les deux femelles.

La fondation Aspinall

Pour cette opération, le zoo de Beauval coopère avec la fondation Aspinall. Le zoo a déjà a réintroduit en 2017 deux langurs de Java. La fondation a, depuis 1987, un programme de protection des gorilles, en coopération avec les gouvernements de la République du Congo et du Gabon. Elle lutte contre le trafic des gorilles orphelins, tout en repeuplant et protégeant l’aire de répartition d’origine de l’espèce.



 

La fondation Aspinall

The Aspinall Foundation œuvre pour la sauvegarde et la réintroduction d’espèces menacées dans leur environnement naturel. Elle lutte ainsi contre le trafic des gorilles orphelins, tout en repeuplant et protégeant l’aire de répartition d’origine de l’espèce. Depuis 1987, la fondation a mis en place un programme de protection des gorilles, en coopération avec les gouvernements de la République du Congo et du Gabon. 
Les gorilles des plaines de l’Ouest sont aujourd’hui considérés comme en danger critique d’extinction par l’UICN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Sur le même sujet

Les + Lus