• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

ZooParc de Beauval : les premiers visiteurs sur un petit nuage avec le nouveau téléphérique

Les premiers visiteurs ont pu emprunter les télécabines de Beauval ce samedi 30 mars / © France 3
Les premiers visiteurs ont pu emprunter les télécabines de Beauval ce samedi 30 mars / © France 3

Admirer les animaux à 45 mètres d'altitude, c'est désormais possible au Zoo de Beauval. Le "Nuage", un système de télécabine, a été inauguré ce samedi 30 mars.

Par Bertrand Mallen

C'est la grande nouveauté du Zoo de Beauval en 2019. Pour la première fois, les visiteurs du parc de 40 hectares, qui n'a cessé de s'agrandir ces dernières années, pourront prendre de la hauteur. Suspendus à 45 mètres d'altitude grâce au système de télécabine inauguré ce samedi 30 mars, ils ne boudent pas leur plaisir. "On voit à 360 dégrés, c'est génial !" raconte un visiteur à peine descendu de la cabine.
 

Objectif affiché : offrir un nouveau panorama sur les espèces survolées, notamment les éléphants, les gorilles et les otaries, mais aussi un moyen de transport rapide et écologique aux visiteurs. Jusqu'à 2400 personnes pourraient être transportés chaque heure dans les 24 télécabines mises en service.

Fréquentation au beau fixe pour le ZooParc

Mais qu'en disent les pensionnaires du parc ? Si, selon le zoo, "les animaux situés sur son trajet n’ont pas montré de stress particulier", l'association PETA France a critiqué le dispositif. "Ce téléphérique ne fait que nourrir la prétendue supériorité des humains sur les animaux", a fait savoir le groupe de défense des animaux par communiqué, accusant l'installation de diminuer l'empathie que les visiteurs "pourraient ressentir à l’égard de ces êtres tristes et privés de tout ce qui leur est naturel et important".

Après des agrandissements successifs ces dernières années, le "Nuage" fait figure de couronnement pour le parc, dont la fréquentation est au beau fixe avec plus d'un million et demi de visiteurs en 2018. Si vous n'étiez pas à Beauval ce matin pas de panique : les visiteurs ont jusqu'au 11 novembre pour profiter de cette nouvelle attraction.

A lire aussi

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus