• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Panda, taureau, singe : ces 8 animaux du Centre-Val de Loire devenus stars

Yuan Meng prend la pose avec sa maman Huan Huan. / © Pierrick DELOBELLE /BERRY REPUBLICAIN /MAXPPP
Yuan Meng prend la pose avec sa maman Huan Huan. / © Pierrick DELOBELLE /BERRY REPUBLICAIN /MAXPPP

Ils ont remporté un prix à Paris, ont été en haut de l'affiche ou ont marqué l'actualité locale avec une histoire insolite... Découvrez ces animaux stars de la région Centre-Val de Loire !

Par Amélie Rigodanzo et Benoît Bruère

"Yuan Meng" le panda, "Marguerite" la vache, "Gogol" l'ours ou encore "Fêtard" le taureau, des animaux stars d'un jour ou de toujours qui vivent dans le Loir-et-Cher, en Touraine et dans le Berry.


1/ Fêtard, le taureau le plus lourd du monde.


Avec ses 1950 kilos, Fêtard a été sacré taureau le plus lourd du monde au Salon de l'Agriculture en 2016. Ce Rouge des Prés avait ainsi pulvérisé un vieux record datant de 1988 et détenu par "Royal", un taureau de 1.922 kg.
 
Antoine Jaffré pose avec Fêtard après que le taureau ait été sacré taureau le plus lourd du monde. / © Antoine Jaffré
Antoine Jaffré pose avec Fêtard après que le taureau ait été sacré taureau le plus lourd du monde. / © Antoine Jaffré

Fêtard, tout comme son prédécesseur Royal, a grandi (et grossi) dans un élevage qui vaut de l'or: celui de la famille Jaffré à la Marolle-en-Sologne (Loir-et-Cher). On y élève des champions depuis trois générations.

Parmi les plus célèbres bêtes de la ferme à avoir gagné un concours au Salon de l'Agriculture: Royal mais aussi Super, Vison et bien sûr, Fêtard, dont le record du monde n'a toujours pas été égalé.

Quelques temps après son sacre, le plus lourd taureau du monde est malheureusement décédé après s'être coincé la tête dans une barrière. C'est Antoine Jaffré, le petit-fils de 19 ans, qui avait élevé l'imposant bovin, comme on peut le voir sur cette photo:
 
Antoine Jaffré aux côtés de Fêtard / © Antoine Jaffré
Antoine Jaffré aux côtés de Fêtard / © Antoine Jaffré


"C'etait comme un animal de compagnie pour moi. Ca a été très dur pendant deux ans de se dire qu'il n'était plus là. j'ai du apprendre à vivre avec cette idée".


Il faut dire que Fêtard était le premier taureau du plus jeune éleveur de la famille. Antoine avait à peine 16 ans quand il a commencé à s'occuper de sa graine de champion. Depuis la disparition de Fêtard, il continue de se rendre au Salon de l'Agriculture pour y présenter de nouveaux taureaux.

La relève s'appelle Mickey, un Rouge des Près d'1.113 kg, présent pour cette édition 2019: "Je n'ai pas trop d'attentes parce que c'est le plus jeune de la sélection. C'est déjà très bien qu'il ait été choisi parce que la plupart n'y arrivent pas." explique Antoine. Et puis, au salon, malgré sa disparition, le légendaire "Fêtard" est toujours au coeur des conversations: " Des visiteurs et des éleveurs continuent de me parler de lui" confie Antoine, " il restera une grande fierté". 

 

2/ Tiby, la femelle singe qui a joué avec Omar Sy et Maître Gims.


Sa grand-mère, "Clara" a sans doute été le premier chimpanzé connu du petit écran : Au milieu des années 80, "Clara" s'était révélée dans une publicité au célèbre slogan "tutti rikiki maousse costo", l'une des lessives les plus vendues à l'époque. Une pub qui avait marqué les esprits et certains se souviennent encore de son large sourire. 
 


Depuis c'est donc Tiby qui a pris le relais, la femelle singe, un croisement de bonobo et chimpanzé, a joué aux côtés d'Omar Sy dans "Chocolat" en 2016. Aujourd'hui, Tiby a 27 ans et se porte très bien. Elle était récemment sur le plateau de Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste" et eu un tout petit rôle furtif dans "Le Pire" de Gims où l'on peut l'apercevoir à 1'39.
 

Tiby a également joué dans "Carmen" de Francesco Rosi, "Grâce de Monaco" avec Nicole Kidman et Tim Roth ou encore "La Rançon de la Gloire" avec Benoît Poelvoorde.

D'une star à l'autre...Tiby fait également ses preuves dans le secteur musical: elle est en photo aux côtés de Cali sur son dernier album "Cali chante Léo Ferré", une reprise des chansons de l'artiste.
 
"Elle a le même caractère que sa mère" précise son maître, Désiré Rech. "Elle est douce, gentille et méticuleuse". Tiby vit à Salbris dans un chalet de la propriété avec ses frères et soeurs. "Et c'est une grande gourmande de tomates quand chaque jour je lui donne à manger en fin de journée".

Aujourd'hui, Tiby est en bonne santé mais elle a dû être opérée de la cataracte. Si tout va bien, Tiby, a encore de beaux jours devant elle. Un des chimpanzés qui avait joué dans le film de "Tarzan, l'homme singe" est mort à l'âge de 80 ans.

3/ Cloclo, l'émeu qui a créé l'émoi.


"Cloclo" était la mascotte de la ville de Contres dans le Loir-et-Cher. Un émeu domestique de la famille des dromaiidés. Pouvant atteindre deux mètres de haut, il est le deuxième plus grand volatile après l'autruche. Son propriétaire, André Deschamp, l'avait baptisé ainsi car l'animal avait l'habitude de danser d'une patte sur l'autre quand il était content, à l'image de Claude François
 

En décembre 2011, "Cloclo" a été décapité. L'un des auteurs a été condamné à quatre ans de prison dont un ferme pour cet acte de barbarie. 

4/ Marguerite, la vache qui ne voulait pas mourir.


C'était en 2015, Marguerite s'échappait d'un abattoir à Saint-Romain-de-Popey dans le Rhône. La bête devenue incontrôlable s'était réfugiée dans la cour intérieure d'une entreprise proche de l'abattoir. Pour la maîtriser, les gendarmes ont dû lui injecter cinq doses de tranquillisant rendant la viande de la bête impropre à la consommation.

Alors qu'elle est placée en quarantaine pour un mois, un vent de mobilisation se déchaîne sur internet pour sauver la belle rebelle. La pétition a recueilli 29714 signatures. Elle trouve son salut grâce à l'association de protection des animaux Stéphane Lamart qui la rachète pour 5500 euros au lieu des 11 000 euros demandés initialement par son propriétaire.

Elle vit désormais des jours paisibles dans une ferme pédagogique à Molineuf dans le Loir-et-Cher auprès de 300 autres animaux, tous sauvés de l'abattoir ou recueillis après un abandon.
 
Marguerite dans son nouvel enclos, au refuge de Molineuf dans le Loir-et-Cher / © Jérôme Dutac / LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE / MAXPPP
Marguerite dans son nouvel enclos, au refuge de Molineuf dans le Loir-et-Cher / © Jérôme Dutac / LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE / MAXPPP


5/ Floca, le seul chien égérie du Salon de l'Agriculture.


Floca de la Praha est l'une des stars du Salon de l'Agriculture 2013. Ce berger de Beauce est l'une des 7 stars sélectionnées pour être à la une des 50 ans du SIA. Aux côtés des vaches et des moutons, Floca reste le seul chien à avoir figuré sur une affiche officielle du Salon de l’Agriculture.

Elle est aussi le seul animal du Centre-Val de Loire à avoir eu ce privilège. Dans la vie, "Floca de la Praha" surveillait les 400 brebis de Michel Pillard au Chatelet au su de Bourges. Elle ne participe plus depuis longtemps à des concours de chiens de travail sur troupeau. 
 
Floca reste le seul et unique chien à avoir fait la une d'une affiche au Salon de l'Agriculture. / © Salon de l'Agriculture 2013
Floca reste le seul et unique chien à avoir fait la une d'une affiche au Salon de l'Agriculture. / © Salon de l'Agriculture 2013



" Floca est LA gardienne de la maison et a conservé son excellent caractère."


Joint par téléphone, son maître nous a confié qu'elle profitait d'une retraite bien méritée : "Elle a une petite vie tranquille maintenant, elle s'amuse d'un rien et regarde les chevreuils passer au loin. Floca est LA gardienne de la maison et a conservé son excellent caractère."

Si Floca a donc été mis au repos forcé à l'âge de 9 ans pour la préserver, sa descendance a pris le relais. Son petit fils, "Nisel", poursuit le travail de sa grand-mère en guidant les 420 brebis et 900 moutons au total. Depuis un an et demi, c'est bien lui qui répond aux ordres de Michel Pillard pour contrôler le troupeau. 
 

6/ Gogol, l'un des ours de Jean-Jacques Annaud.


"Gogol" est un ours brun de 31 ans qui a connu la gloire en effectuant plusieurs doublages dans le film culte de Jean-Jacques Annaud "L'ours" sorti au cinéma le 19 octobre 1988, et qui a comptabilisé plus de 9 millions d'entrées. Gogol faisait partie de la dizaine d'oursons à doubler le héros du film. Elle est arrivée au zooparc de Beauval dans le Loir-et-Cher à l'âge de deux ans et y a passé toute sa vie.
 


Elle est décédée au cours de son transfert dans un nouvel enclos du parc, alors qu'elle avait été endormie pour faciliter le déplacement. Gogol ne s'est pas réveillée malgré les efforts des soigneurs pour tenter de la sauver. L'âge élevé de cette ourse star n'est pas une exception. En moyenne, les ours bruns peuvent vivre jusqu'à 30 ans dans la nature et 50 ans en captivité.
 
L'ours Gogol a vécu toute sa vie au zoo parc de Beauval dans le Loir-et-Cher. / © Jérôme Dutac / LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE / MAXPPP
L'ours Gogol a vécu toute sa vie au zoo parc de Beauval dans le Loir-et-Cher. / © Jérôme Dutac / LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE / MAXPPP
 

7/ Bambinette, le faon domestiqué.


Bambinette est une jeune faon, abandonnée par sa mère près du château de Gizeux en Indre-et-Loire. En avril 2018, elle est recueillie par Jean-Luc et Ghislaine, un couple de tourangeaux qui décident de prendre soin de l'animal. Ils l'accueillent à leur domicile de Continvoir, à l'ouest de Tours, et bichonnent l'animal à grand renfort de caresses et de biberons.
 
Bambinette dans le salon de Ghislaine et Jean-Luc, ses sauveaurs. / © Ghislaine et Jean-Luc
Bambinette dans le salon de Ghislaine et Jean-Luc, ses sauveaurs. / © Ghislaine et Jean-Luc

Quatre mois après avoir adopté le jeune cervidé, ses sauveurs reçoivent la visite d'agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Il semble que Jean-Luc et Ghislaine aient été dénoncés. Ces derniers ignoraient qu'il est interdit de détenir chez soi un animal sauvage sans un certificat de capacité. Ce précieux document permet de s'assurer qu'un particulier est en mesure de s'en occuper convenablement.

Le couple a donc été verbalisé et une plainte auprès du procureur de la république de Tours a également été déposée. Si Jean-Luc et Ghislaine souhaitent conserver le faon, il leur faut construire un enclos adapté à l'animal, le faire stériliser et lui prodiguer plusieurs vaccins. Mais les revenus du couple, constitués uniquement du RSA de Jean-Luc et du salaire d'aide ménagère de Ghislaine, ne leurs permettent pas de se mettre en conformité. Ils ont donc lancé une cagnotte afin de récolter les fonds nécessaires.

" Elle est très heureuse chez nous et a bien grandi."
 

Bambinette vit désormais dans son enclos flambant neuf. / © Ghislaine
Bambinette vit désormais dans son enclos flambant neuf. / © Ghislaine

Presqu'un an après le sauvetage de Bambinette, plusieurs dons anonymes et de la famille ont permis la construction d'un enclos d'un hectare: "Bambinette va très bien", explique Ghislaine. " Elle est très heureuse chez nous et a bien grandi. Elle ne prend plus le biberon mais se nourrit de fruits, de légumes et de pain. Elle est très docile et mignonne. Pour nous, c'est un véritable petit chien." 

Mais les difficultés de la famille ne s'arrêtent pas là. Un nouvel appel au don est lancé pour trouver les 2000 euros nécessaires aux soins médicaux de la jeune biche. Ghislaine et Jean-Luc sont toujours dans l'attente d'une convocation au tribunal.
 

8/ Yuan Meng, le panda super-star !


C'est la star parmi les stars en Centre-Val de Loire et bien au delà. Âgé d'un an et demi, Yuan Meng est le seul et unique panda géant né en France.  Ses parents ne sont pas moins célèbres. Huan Huan et Yuan Zi sont les vedettes du zooparc de Beauval dans le Loir-et-Cher depuis leur arrivée en France en 2012, après un accord diplômatique avec la Chine, comme expliqué dans cette vidéo.

 

La naissance de la mascotte du parc n'a pas été une mince affaire. Outre le fait que la libido des pandas frôle le degré zéro sur l'échelle du désir, en 2014, le couple d'ursidés n'était pas assez mature pour envisager une reproduction. En 2015, Huan Huan, la femelle, n'a tout simplement pas eu ses chaleurs et en 2016, une tentative de rapprochement et une première insémination artificielle n'ont pas abouti.
Il faut attendre 2017 et une nouvelle aide à la procréation encadrée par des vétérinaires Chinois pour que la science opère. Le 4 août 2017, ce n'est pas un mais deux bébés pandas qui voient le jour. Mais le second petit ursidé, trop petit et trop faible, est décédé quelques heures après sa naissance. Un an et demi plus tard, Yuan Meng fait la une des journaux du monde entier.
 
Sa marraine n'est autre que la Première dame française, Brigitte Macron et le 18 février 2019, le bébé panda a été élu "personnalité panda de l'année" aux Giant Panda Global Awards. L'arrivée de Yuan Meng a permis au zoo de battre des records de fréquentation avec plus d'1 550 000 en 2018. 
 

Sur le même sujet

réactions aprés la visite

Les + Lus