• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Amiante : les fonctionnaires de la D.R.A.A.F et de la DIRECCTE d'Orléans « soulagés »

Orléans - Novembre 2018 : les bureaux de D.R.A.A.F et la DIRECCTE ont dû être fermés après la découverte d'amiante sur un chantier de rénovation. / © F3
Orléans - Novembre 2018 : les bureaux de D.R.A.A.F et la DIRECCTE ont dû être fermés après la découverte d'amiante sur un chantier de rénovation. / © F3

Il y a une semaine, nous vous révélions en exclusivité que 150 personnes salariées de l'Etat avaient été potentiellement exposées à l'amiante sur un chantier dans leurs bureaux du quartier Coligny à Orléans. 

Par Ch.L

Les 150 fonctionnaires de la  D.R.A.A.F et de la DIRECCTE d'Orléans sont "soulagés". Les traces d’amiante détectées le 22 novembre dans leurs locaux restent confinés à une petite surface actuellement en chantier. 

Ils avaient dû déménager dans l’urgence de leurs bâtiments il y a deux semaines après la découverte de poussières d’amiante dans la colle du sol d’un couloir en rénovation.  Les analyses demandées par la préfecture du Loiret dans les locaux ont depuis permis de rassurer les employés de la D.R.A.A.F* et de la DIRECCTE**. « Nous avons procédé à 97 prélèvements sur les surfaces occupées. Seuls deux se sont avérés positifs notamment sur le chantier en cours» explique le secrétaire général de la préfecture Stéphane Brunot. 

Pour les employés c’est un véritable "soulagement". "Il n’y a pas d’agents exposés. Sauf peut être de façon minime lors de leur passage dans le couloir. Nous sommes plus sereins depuis les résultats d’analyse.  Heureusement, tout cela a été pris à temps" commente  un représentant des salariés qui souhaite rester anonyme.

Le chantier va rester confiné jusqu’à son désamiantage précise la préfecture. De nouvelles analyses seront alors réalisées. Sans doute en janvier en raison des fêtes de fin d'année. 

D’ici là, les personnels vont devoir rester dans leurs locaux provisoires. Certains sont même astreints au télé travail ou au chômage technique. Car l’urgence du déménagement n’a pas permis d’emporter les dossiers et le matériel nécessaires au plein exercice de leur activité.

Un travail en « mode dégradé » , « pas toujours très pratique »  qui devrait connaître un terme en début d'année prochaine. 

* D.R.A.A.F (Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt du Centre-Val de Loire)
** DIRECCTE ( Direction régionale des entreprises, de la concurrence de la consommation, du travail et de l'emploi en Centre-Val de Loire) 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

destination Noël au pays des chateaux

Les + Lus