Centre-Val de Loire : l'hydrogène, un nouveau carburant

Qu'elle soit d'origine photovoltaïque ou éolienne, les énergies renouvelables représentent l'avenir. Mais le problème du moment est le stockage de l'électricité produite. Une solution existe. Elle consiste à transformer l'énergie éolienne en hydrogène sous la forme de piles à combustibles. 

© France 3 Centre-Val de Loire
L'après-pétrole, il faut le préparer dès maintenant. D'une part parce que c'est une énergie très polluante et aussi parce qu'elle va devenir de plus en plus rare. L'une des solutions d'avenir, c'est l'hydrogène, une énergie qui ne pollue pas, qui est facile à produire. Elle fonctionne déjà techniquement.

Le principal frein au développement de l'hydrogène est le coût encore trop élevé de son procédé industriel. Mais un laboratoire commun du CNRS et de l'université d'Orléans a fait récemment des avancées importantes sur le sujet. En particulier dans le domaine des piles à combustible qui permettent de stocker l'énergie. 

L'hydrogène est une source d'énergie déjà bien présente au quotidien dans certaines entreprises. Chez Otis à Gien on s'en sert pour faire décoller des ascenseurs, à Saint-Cyr-en-Val il alimente des palettes. Bientôt des TER pourraient rouler à l'hydrogène et des vélos sont prévus dans l'Indre. 
La région Centre-Val de Loire veut être pilote dans ce domaine et encourage des initiatives de plus en plus nombreuses. De la recherche en laboratoire jusqu'aux applications pratiques... Tour d'horizon de ce qui existe aujourd'hui; 

► Reportage : Xavier Naizet, Grégoire Grichois, Laurent Amblard et Céline Girardeau
Enquêtes de Région "C'est bon pour la planète" à voir mercredi 6 novembre à partir de 23h00
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables innovation environnement