Châlette-sur-Loing : en grève, les salariés d'Hutchinson obtiennent un sursis sur la fermeture d'un atelier

Après une semaine de mouvement social, ce délai permettra d'apaiser les négociations. L'équipementier prévoit la suppression de 382 emplois en France. 

Le site de Hutchinson, à Châlette-sur-Loing.
Le site de Hutchinson, à Châlette-sur-Loing. © MAXPPP
Leur atelier devait fermer en mai 2021, mais leur détermination a payé. Les salariés de l'atelier "flexibles" de l'équipementier Hutchinson, qui fabriquent notamment des tuyaux en caoutchouc pour les automobiles à Châlette-sur-Loing, ont de nouveau cessé le travail ce lundi 12 octobre. Cela fait une semaine que la quasi-totalité des 83 employés de l'atelier sont en grève.

Ils ont finalement obtenu un sursis concernant le démantèlement de leur section, entérinée dans le plan de rupture conventionnelle collective, maintenu malgré l'opposition de la CGT, de l'UNSA et de Sud. Ces ouvriers, qui devaient être reclassés, demandaient une compensation financière relative à leur mobilité dans l'entreprise. Ce sursis permettra à l'entreprise et ses salariés de mieux préparer la suite. 

197 postes sont menacés sur le site de Châlette-sur-Loing de l'équipementier automobile et aéronautique, qui a aussi annoncé 97 emplois supprimés à Joué-les-Tours. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie automobile crise économique