INSOLITE. Un pavillon de musique interdit au public d'où l'on pouvait voir la Loire

durée de la vidéo : 00h13mn22s
{} ©France télévisions

Avez-vous déjà vu un château aux murs roses ? Bienvenue à Meung-sur-Loire ! Mais ce n'est pas sa seule spécificité. Je vous emmène découvrir la pièce secrète du parc : le belvédère...

Le château de Meung-sur-Loire a été construit en 1209 pour les évêques d'Orléans. Simple quadrilatère avec quatre tours, la résidence va se transformer au fil des siècles et des goûts de ses propriétaires.

Sa vocation est spirituelle et seigneuriale. On y accueil des rois comme Charles VII, Louis XI, François 1ᵉʳ en visite dans les châteaux de la Loire.

Jarente de La Bruyère, un évêque raffiné et cultivé

Mais ce qui fait sa rareté sont ses bains ! Au 18ᵉ siècle, des appartements intimes sont réalisés par Jarente de La Bruyère. Eau courante, machine hydraulique, évacuation d'eau usée ; des installations très modernes qui permettent la création de bains. Cabine pour se changer, pédiluve, escalier pour accéder au bain et même un sauna…

L'innovation ne s'arrête pas là. L'évêque d'Orléans, proche des milieux musicaux et théâtraux, fait construire un pavillon de musique. Cet endroit, interdit au public car dangereux, témoigne pourtant du raffinement de l'élégance de la vie à la française dans la noblesse du 18ᵉ siècle.

Il servait aux loisirs, à faire une pause musicale dans une promenade et au premier étage, à observer la Loire, la collégiale et le parc. 

Une chambre de fraicheur au sous-sol, permettait aux domestiques de stocker la nourriture. La structure était recouverte d'une création chinoisant. Comme on peut observer à la pagode de Chanteloup.

Aujourd'hui en attente de restauration, on note tout de même une réverbération hors du commun lors de la visite. Un lieu où la musique avait toute sa place.

> Château ! Par André Manoukian, à voir dimanche 25 février à 12h55 ou en avant-première sur notre plateforme de replay France.tv