L'identité de la triathlète japonaise, tuée dans un accident de vélo à Saint-Cyr-en-Val, révélée

Publié le Mis à jour le

Dans un communiqué de presse, l'Union japonaise de triathlon a révélé l'identité de la jeune femme de 25 ans, décédée mercredi 27 juillet dans un accident alors qu'elle s'entrainait à vélo. Elle se préparait en vue d'une sélection aux J.O de Paris 2024.

Elle s'appelait Tsudoi Miyasaki, avait 25 ans, et faisait partie des jeunes espoirs du triathlon japonais. Dans un communiqué de presse publié sur son site internet, l'Union japonaise de triathlon a confirmé ce 28 juillet l'identité de la jeune cycliste mortellement percutée la veille par une voiture à Saint-Cyr-en-Val dans le Loiret.

"Mme Miyazaki participait à un camp d'entraînement individuel", poursuit le communiqué, qui explique que la jeune femme revenait tout juste de la Coupe du monde de triathlon qui se déroulait le 24 juillet dernier à Pontevedra en Espagne. Elle y avait terminé à la cinquantième place de la catégorie Elite femme.

L'Union internationale de triathlon et l'union japonaise de triathlon présentent leurs plus sincères condoléances à la famille, aux amis, aux entraîneurs et aux coéquipiers de Mme Miyazaki. Les pensées de toute la famille du Triathlon sont avec vous tous en ces moments terribles.

Communiqué de presse

Elle s'entrainait dans l'espoir d'être sélectionnée pour les jeux Olympiques de Paris 2024

Tsudoi Miyazaki est née à Toyama au Japon. Elle a commencé le triathlon à l'université et a remporté les championnats de triathlon du Japon en 2019 dans la catégorie espoirs de moins de 23 ans. "Elle devait devenir une triathlète de premier plan et de haute performance", poursuit l'instance japonaise, qui révèle que la jeune femme ambitionnait de "remporter des médailles aux Jeux olympiques de Paris 2024 et aux Jeux olympiques de Los Angeles 2028".

Une enquête ouverte pour homicide involontaire

Mercredi 27 juillet vers 9h45, Tsudoi Miyazaki s'entrainait à vélo à Saint-Cyr-en-Val, au sud-est d'Orléans, avec deux de ses coéquipiers. Les triathlètes circulaient en file indienne lorsque la jeune femme a fait une chute qui l'a déportée sur la voie opposée. C'est alors qu'elle a été mortellement percutée par une voiture qui arrivait dans le sens inverse.

Les deux occupants de la voiture, ainsi que les deux autres membres de l'équipe japonaise de triathlon, tous très choqués, ont été pris en charge par les pompiers et transportés au centre hospitalier régional d'Orléans.

Le parquet d'Orléans a ouvert une enquête pour homicide involontaire à l'encontre du conducteur de la voiture afin de déterminer les circonstances de l'accident. Les premiers dépistages pratiqués sur cet homme de nationalité allemande résidant en France, n'ont révélé aucune prise de narcotique ou d'alcool. Une autopsie a également été ordonnée afin de comprendre les causes du décès, et les consulats du Japon et d'Allemagne ont été informés détaille la procureure de la République.