Législatives dans le Loiret : le conseil constitutionnel confirme les élections de deux députés LR

En juin dernier, les élections des députés sortants LR étaient contestés par LREM. De gauche à droite : Claude de Ganay (3e circonscription), Jean-Pierre Door (4e) et Marianne Dubois (5e). / © France 3 Centre VDL
En juin dernier, les élections des députés sortants LR étaient contestés par LREM. De gauche à droite : Claude de Ganay (3e circonscription), Jean-Pierre Door (4e) et Marianne Dubois (5e). / © France 3 Centre VDL

Dans le Loiret, trois candidats LREM battus aux législatives avaient déposé un recours le 28 juin. Le conseil constitutionnel vient de rendre sa décision pour deux contentieux : les députés LR Claude de Ganay et Marianne Dubois conservent leur siège.

Par JB

Sur les six circonscriptions du Loiret, la République en marche n’en a récupéré que la moitié lors des élections législatives de juin dernier. Trois circonscriptions sont restées aux mains des barons de la droite : Claude de Ganay (3e circonscription), Jean-Pierre Door (4 e) et Marianne Dubois (5 e). Trois élections contestées par les candidats LREM qui avaient échoué à quelques dizaines de voix d’écart.

Le Conseil constitutionnel vient de rendre publique sa décision concernant le recours de Jihan Chelly (3e circonscription) et celui de David Simmonet (5e), candidats LREM malheureux. Les requêtes ont été rejetées ce vendredi 8 décembre.

« Il n'est pas établi que les irrégularités qui auraient été ainsi commises aient eu pour effet de faciliter des fraudes ou des erreurs de calcul » écrit le Conseil constitutionnel concernant l’accusation liée aux dépouillements dans la 3e circonscription. Il écarte aussi les problèmes liés à la transmission des listes d'émargement, feuilles de pointage et procès-verbaux. Le détail de la décision.

Pour la 5e circonscription, l’institution rejette les accusations liées à la campagne électorale et pointe le manque de précisions et de justifications pour celles liées aux opérations de vote.

Concernant le recours de Mélusine Harlé dans la 4e circonscription du Loiret, le Conseil constitutionnel n’a toujours pas communiqué la date de sa décision. En juin dernier, la candidate LREM avait échoué de huit voix contre le député sortant Jean-Pierre Door (LR).

A lire aussi

Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus