• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : bientôt des éoliennes à Aschères-le-Marché

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
© PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

La commune en parle depuis 6 ans mais aucun projet n'a encore abouti. Il semblerait que cette fois soit la bonne : une compagnie d'électricité tchèque prévoit d'installer son premier parc éolien français dans cette commune du nord d'Orléans.

Par Cathy Dogon

Une compagnie d'électricité tchèque CEZ prévoit la construction de sa première ferme éolienne en France. L'annonce évoque un chantier lancé fin 2018 ou début 2019. Dans son communiqué, pas plus d'informations sur la commune choisie.

CEZ a jusqu'à présent obtenu (en France) l'autorisation nécessaire pour les projets (éoliens) dans quatre localités, d'une puissance installée totale de 42,4 MW", indique la compagnie, dans un communiqué.


Mais la presse locale évoque la commune d'Aschères-le-Marché, dans le Loiret. L'information est tirée d'un journal pragois, le Dnes, et rapportée par l'AFP. L'achèvement de l'installation serait prévu au fin 2019.



Contrôlée à 70% par l'Etat tchèque, Ceske Energeticke Zavody (CEZ) a acquis en juin 2017 de l'ensemble de neuf projets français d'éoliennes, dont le loirétain, de la société allemande ABO Wind.

Une fois installés, ces moulins à vent géants permettraient à l'entreprise de récolter 100 MW sur 5 ans en France. A titre de comparaison, cela équivaut à deux fois la puissance consommée par les serveurs de Google, ou encore les consommations électriques de plus de 30 000 habitants.

Avec des implantations dans 6 autres pays, CEZ retire une bénéfice net de 747 millions d'euros pour l'année 2017 (7,94 milliards d'euros). 

L'histoire des éoliennes et d'Aschères-le-Marché​


Le maire de la commune rencontrait cet après-midi des professionnels du secteur. Commune de 1 148 habitants, située au Nord d'Orléans dans le canton de Pithiviers, Aschères-le-Marché s'étale sur 20km².

Le premier projet d'éoliennes remonte à 2012, mais aucun n'a pour le moment abouti, notamment parce que l'armée ne fournissait pas les autorisations. Elle est en effet solicitée pour chaque implantation. La préfecture a de son côté donner son accord en décembre dernier. 

Des agriculteurs ont accepté de rogner sur leurs exploitations pour accueillir ces éoliennes. La location des terrains devraient compenser la perte commerciale. Deux éoliennes seront disposées de part et d'autres de l'autoroute.

C'est dommage d'abîmer un secteur vierge en éolienne, alors que le nord de la commune était déjà proche de parc, nous a confié par téléphone le maire de la commune, Gérard Rock.


Ces implantations rapportent donc un loyer aux propriétaires des terrains, mais aussi à la municipalité pour la location et l'entretien des chemins. Une analyse des sols est actuellement en cours. Cet été, un câble sera passé sous l'autoroute, mais ses usagers ne devraient y rencontrer d'obstacles, a rassuré Gérard Rock.

Au 1er janvier 2018, l'éolien employait dans la région 450 personnes, pour 993 MW produits en Centre-Val de Loire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus