Loiret : ouverture d'une campagne de financement participatif pour la centrale solaire de Briare

Un financement participatif s'ouvre aujourd'hui aux riverains de Briare pour récolter 3,5% du coût total de la centrale solaire de la ville. Avec ses 38 000 panneaux photovoltaïques, elle est considérée comme le plus gros projet d'énergie solaire dans le Loiret.

38 000 panneaux photovoltaïques devraient être installés sur l'ancien site de l'A77. Photo d'illustration
38 000 panneaux photovoltaïques devraient être installés sur l'ancien site de l'A77. Photo d'illustration © DR

Alors qu'Emmanuel Macron rencontre ce lundi 14 décembre les membres de la conventon climat, la commune de Briare (Loiret) se tourne elle-aussi vers les énergies renouvelables. Le projet de centrale solaire, mené par EDF Renouvelables, est d'envergure inédite dans le département. 38 000 panneaux photovoltaïques produiront annuellement 17,2 GWh à partir de 2021 sur l'ancien site de l'A77, grand de 15 hectares. Il s'agit d'un ancien lieu de stockage des déblais du chantier de l'autoroute, à l'abandon depuis plusieurs années.

D'après Clément Sellier, le chef de projets d'EDF Renouvelables, "ce projet s'inscrit pleinement dans la démarche de réhabilitation de sites "dégradés" et inutilisés en vue de développer les énergies renouvelables sur le territoire". Dans cette démarche, l'entreprise a demandé l'ouverture d'un financement participatif. L'objectif est fixé à 338 000 euros, soit 3,5% de l'investissement global d'EDF.

Les habitants de la Communauté de communes Berry Loire Puisaye pourront participer du 14 au 30 décembre. La collecte s'élargira aux habitants du Loiret et des départements limitrophes (Cher, Essonne, Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, Nièvre, Seine-et-Marne et Yonne) à partir du 30 décembre jusqu'au 14 février 2021.

"C'est une démarche de plus en plus courante"

Ces projets, contribuant à la transition écologique, ne "connaissent pas la crise sanitaire, car les objectifs en matière d'énergies renouvelables sont fixés et doivent être maintenus" selon Laure Verhaeghe, la co-fondatrice de la plateforme Lendosphère.  

"On reçoit de plus en plus de demandes de la part des territoires eux-même. C'est une démarche de plus en plus courante". Ce phénomène s'explique par les retombées économiques pour les territoires des projets. Pour celui de Briare, EDF Renouvables estime à plus de 68 000 euros les retombées fiscales annuelles pour les collectivités. Ainsi, la plateforme a permis le financement de 55 projets similaires à travers la France en 2020.

Ce sont près de 220 projets qui ont pu voir le jour depuis la création du site Internet, il y a six ans. La co-fondatrice précise par ailleurs que "95% des donneurs du site sont des particuliers" qui désirent investir pour leurs territoires.

Si vous souhaitez participer à la campagne de financement pour la centrale solaire de Briare, rendez-vous ici.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement