• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : Trois gilets jaunes soupçonnés d’avoir incendié la mairie de Bonnée interpellés

Des pneus et des palettes avaient été enflammés devant la façade de la mairie de Bonnée (Loiret) en décembre 2018, provoquant d'importants dégâts. / © France 3 Centre-Val de Loire
Des pneus et des palettes avaient été enflammés devant la façade de la mairie de Bonnée (Loiret) en décembre 2018, provoquant d'importants dégâts. / © France 3 Centre-Val de Loire

Trois gilets jaunes ont reconnu être à l’origine de l’incendie de la mairie de Bonnée, qui avait endommagé l'édifice dans la nuit du 19 au 20 décembre 2018. Ils seront jugés vendredi 25 janvier en comparution immédiate.

Par France 3 Centre-Val de Loire

L’information a été révélée par nos confrères de France Bleu Orléans.

Trois gilets jaunes suspectés d’avoir mis le feu à la façade de la mairie de Bonnée (Loiret) en décembre dernier, ont été interpellés dimanche 20 et lundi 21 janvier par les gendarmes de la compagnie de Gien.

Ils seront jugés vendredi 25 janvier devant le tribunal correctionnel de Montargis.

Les trois mis en cause sont âgés respectivement de 37,31 et 21 ans et sont originaires du Loiret. Deux d’entre eux sont sans-emploi, le troisième est autoentrepreneur. Ils ont été placés en détention provisoire pour deux d’entre eux. Le troisième est sous contrôle judiciaire.

Tous trois étaient gilets jaunes et manifestaient régulièrement sur un rond-point de la commune de Bray-Saint-Aignan (Loiret)
 

Les symboles de l’Etat étaient visés.


Ils ont pu être identifiés grâce à la vidéosurveillance, recoupée par des témoignages. Tous ont reconnu les faits et confié avoir voulu s’en prendre à des symboles de l’Etat.

Dans la nuit du 19 au 20 décembre 2018, des pneus avaient été placés contre la porte d'entrée de la mairie de Bonnée et avaient enflammé une partie du bâtiment, causant d'importants dégâts.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus