Manifestation de soutien à Jacqueline Sauvage à Paris [VIDEO]

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ch.L

Plusieurs organisations féministes appelaient à se rassembler samedi à Paris en soutien à Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari qui la battait. La pétition lancée pour demander une grâce présidentielle la semaine dernière dépasse les 91.000 signatures.

Près d'une centaine de personnes se sont retrouvées place du Châtelet à Paris samedi après-midi pour réclamer la libération de Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de réclusion pour avoir tuée son mari violent . "J'en avais assez qu'on ne fasse que compatir pour se donner bonne conscience, je me suis dit qu'il fallait agir", a expliqué l'organisatrice Coralie Ribier tout en regrettant que le rassemblement n'ait attiré que quelques dizaines de personnes, alors que plus de 1.000 avaient confirmé leur présence sur Facebook. 

Une demande de grâce

"La demande de grâce est partie de la société civile, ce n'est pas notre initiative, mais nous la soutenons", a déclaré Me Nathalie Tomasini, l'une des avocates de Mme Sauvage. Selon elle, une deuxième demande de grâce a été effectuée "par des députés de droite et de gauche, notamment Valérie Boyer", députée Les Républicains des Bouches-du-Rhône. 

L'avocate demande pour sa part, outre la libération conditionnelle de sa cliente, une "redéfinition de la légitime défense, pour qu'elle prenne en compte, comme au Canada, l'état post-traumatique des femmes victimes de violences conjugales". 

Les discours des associations féministes - organisatrices de ce rassemblement , ont également porté sur les violences faites aux femmes. ►vidéo : reportage à Paris 
durée de la vidéo: 01 min 54
Manifestation de soutien à Jacqueline Sauvage à Paris


Une vie sous les coups de son mari

L'histoire de Jacqueline Sauvage n'a laissé personne indifférent. En 2012, elle tuait son mari, auteur de violences conjugales durant 47 ans ainsi que du viol de ces filles. La semaine dernière, à l'issue de son procès en appel à Blois, elle écopait de 10 ans de réclusion. Une nouvelle qui a suscité beaucoup de réactions en France.  

Trois pétitions en soutien de Jacqueline Sauvage

Spontanément et à titre individuel, trois pétitions ont été lancées. Dont une à l'initiative de Karine Plassard, originaire de Clermont-Ferrand, et militante pour Osez le féminisme, qui a recueilli en une semaine 91 000 signatures. Un appel aux dons a aussi été lancé sur Internet par l'association les Dé-chaînées

Lire aussi : Elles soutiennent Jacqueline Sauvage : "Elle a eu le courage de le tuer, moi je ne l'ai pas eu" - France tv info (12 dec 2015)