Montargis : une journée dans le gâtinais, un itinéraire insolite pour découvrir ces lieux chargés d’histoire

Une journée dans le Loiret ça vous tente ? Entre histoire, patrimoine, culture et loisirs, il y en a pour tous les goûts. Offrez-vous une journée en famille ou entre amis non loin de Montargis et Orléans.
Au détour d'une ruelle de Montargis, en plein centre-ville.
Au détour d'une ruelle de Montargis, en plein centre-ville. © Gao Jing / MaxPPP

Ferrières-en-Gâtinais, une petite cité de caractère

Envie d’une balade dans une ancienne cité médiévale ? Découvrez Ferrières-en-Gâtinais, une petite cité de caractère située à quelques kilomètres de Montargis.

Ancienne capitale religieuse du Gâtinais, Ferrières doit sa naissance et son nom au minerai de fer affleurant dans la vallée de la Cléry.

Partez une petite heure vous promener dans ce joli village, à la découverte de l’abbaye, de l'abbatiale Saint-Pierre-Saint-Paul et de l'église Notre-Dame-de-Bethléem. L’église est nommée ainsi par trois missionnaires venant de Sens : Saint Savinien, Saint Potentien et Saint Altin. Passant par là une nuit de Noël, ils ont la vision de la Nativité. “C’est un nouveau Bethléem !” s’écrie l’un d’eux. Cette église construite après ses mots devient alors un lieu de pèlerinage réputé.

Des panneaux un peu partout vous accompagnent pour mieux comprendre l’histoire de ces lieux. Un bon en arrière pour vous faire revivre au temps du Moyen-Age ! 

Selon la légende, Pépin le Bref (père de Charlemagne) aurait affronté un taureau et un lion dans l'arène et aurait tranché leurs têtes en deux coups.

Sur la route en direction de Montargis

À l’Ouest du bourg de Griselles se trouve le pont du Gril de Corbelin. Pourquoi prendre la peine d’aller le voir ? Classé Monument Historique, ce pont enjambe les eaux claires de la Cléry avec ses sept arches de pierre.

Ce sont les moines de Ferrières qui l’ont édifié. Cet ouvrage a la particularité de présenter deux côtés différents. Vers l’aval les ouvertures sont gothiques et vers l’amont elles sont carrées.

Les eaux de Cléry ont aussi fait tourner plusieurs moulins à Griselles. Certains sont encore visibles comme le moulin de Tosset avec son bâti des XVe et VXIIe siècles et son système hydraulique en état de marche. Ancien moulin à farine, il a cessé de moudre en 1900 mais à redémarré son activité pendant la guerre 1914-1918 pour rendre service aux habitants.

Le pont du Gril de Corbelin et les moulins de Griselles.
Le pont du Gril de Corbelin et les moulins de Griselles. © C. Mette

Au nord de Montargis, faites un petit arrêt à Paucourt. À côté du stade communal vous découvrirez un parcours au milieu de statues en bois. Depuis quelques années, dans le cadre de la semaine du bois, des artistes viennent pour sculpter sur un thème prédéfini directement dans les troncs de la forêt !

Avec le temps les sculptures s'accumulent, une vraie immersion dans la forêt de Montargis. 

Montargis, la Venise du Gâtinais

Surnommée la Venise du Gâtinais, flânez le long des berges et de ses 17 ponts. Il y a aussi le parcours Street Art et ses 9 fresques réalisées par le festival Label Valette Festival. 

Connaissez-vous la spécialité de Montargis ? C’est la prasline de Montargis, à déguster, incontournable lorsqu'on y fait un tour.

La cité médiévale de Château-Renard 

Château-Renard est un territoire qui se situe à 15,3 kilomètres de Montargis et 76 kilomètres d’Orléans. Dotée d’un monumental donjon et de 16 tours entourée d’un fossé de 6 mètres, sa forteresse constituait un bel exemple de l'architecture médiévale.

Elle disposait de 5 portes dont la Porte Rouge et son pont-levis. Elle tient son nom en raison des trophées de chasse saignants exposés autour. 

On peut se balader et visiter ce village chargé d’histoire. On y découvre le Château de la Motte, l’un des premiers châteaux médiévaux à avoir une forme octogonale.

Bien sûr, une église entourée de remparts avec un vue à couper le souffle. Construite aux XIIe et XIIIe siècles dans un style roman, elle fait l’objet de multiples modifications au fil du temps.

Derrière se trouvait le Chastelet édifié près de la Grand Tour qui comptait 5 étages. Le sommet se trouvait au niveau des points les plus élevés des environs. Un sentier vous emmènera derrière l'église vers les ruines du donjon.

Sur la route en direction d'Orléans

Seuls quelques vestiges restent de cette abbaye royale de Fontaine-Jean de l’ordre de Cîteaux autrefois célèbre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Martine Coudray (@martine.coudray)

Fondée en 1124 par Milon de Courtenay, elle compta jusqu'à 80 moines et 400 étudiants aux XIIe et XIIIe siècles. Entre la guerre de Cent Ans, l’invasion des Huguenots et la révolution... plus beaucoup de pierres à l’édifice.

Aujourd’hui il ne reste que les vestiges du transept nord , du chœur et l’une de ses voûtes. On peut admirer aussi quelques piliers et colonnes intacts couronnés de chapiteaux sculptés de volutes et de feuilles de chêne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie sorties et loisirs idées de sorties