Loiret : ils cachaient la drogue depuis plusieurs mois dans une forêt près de Triguères

Mardi 17 novembre, cinq personnes ont été interpellées après la découverte de drogues enterrées dans une forêt proche de Montargis. Les trafiquants faisaient l'objet d'une enquête ouverte depuis février 2020.

La marchandise a été retrouvée dans la forêt pendant la garde à vue des prévenus.
La marchandise a été retrouvée dans la forêt pendant la garde à vue des prévenus. © Lionel Vadam / Maxppp
En garde à vue depuis le mardi 17 novembre, cinq personnes ont comparu ce vendredi 20 novembre à 13h30 devant le tribunal judiciaire de Montargis pour trafic de stupéfiants. Membres d'un réseau national, elles cachaient de l'héroïne, de la cocaïne et des résines de cannabis dans la forêt.
 

"On estime la valeur de la marchandise entre 90 000 et 95 000 euros"

"C'est le résultat d'une enquête qui dure depuis février 2020 et qui m'a été transmise par le parquet d'Auxerre" confirme Loïc Abrial, le procureur de Montargis. Après plusieurs mois sous surveillance et placés sur écoute téléphonique, les brigades de gendarmerie de Montargis et de Chateau-Renard ont retrouvé la marchandise dans deux zones forestières, près de Triguères : "1.5 kilos d'héroïne dans une cachee creusée dans la terre et 350g de cocaïne. On estime la valeur de la marchandise entre 90 000 et 95 000 euros. On a aussi retrouvé du doliprane qui permettent aux clients de couper l'héroïne". Les trafiquants se procuraient ces drogues en région parisienne selon le Procureur. Une trentaine de leurs clients ont aussi pu être identifiés. 

Plusieurs téléphones portables et des milliers d'euros ont également été saisis aux domiciles des accusés. Pour l'instant, trois d'entre eux sont placés en détention provisoire, tandis que les deux autres sont sous contrôle judiciaire en attendant leur procès le 4 décembre prochain. Quatre risquent 10 ans d'emprisonnement, le cinquième jusqu'à 20 ans pour résidive.
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers drogue