Loiret : deux pompiers volontaires mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Les faits concernent la section des jeunes sapeurs-pompiers de Corbeilles-en-Gâtinais-Bellegarde (Loiret). / © France Télévisions
Les faits concernent la section des jeunes sapeurs-pompiers de Corbeilles-en-Gâtinais-Bellegarde (Loiret). / © France Télévisions

Deux pompiers volontaires de Corbeilles-en-Gâtinais (Loiret), sont soupçonnés d'avoir commis des agressions sexuelles sur de jeunes sapeurs-pompiers. Ils ont été mis en examen, a indiqué ce mercredi 27 février le procureur de Montargis Loïc Abrial, confirmant des informations de France Bleu Orléans.

Par Ch.Launay avec AFP

Deux pompiers de Montargis ont été mis en examen pour agressions sexuelles sur des sapeurs-pompiers mineurs. Une information confirmé ce mercredi 26 février par le procureur de Montargis, Loïc Abral. L'un des deux suspects est un homme âgé de 50 ans. "Il avait une certaine emprise sur les jeunes dont il s'occupait au sein des jeunes pompiers volontaires. Et parmi ces jeunes, il y avait un sapeur-pompier de 21 ans qui est, lui-aussi, devenu agresseur plus tard", a précisé le procureur de Montargis. 

Les victimes, garçons et filles, étaient âgées de 12 à 16 ans au moment des faits qui remontent à 2005. Les deux hommes minimisent ou nient en partie ce qui leur est reproché. Une information judiciaire est toujours ouverte. L'enquête a débuté en août 2019 et les faits dont le dossier est actuellement à l'instruction concernent les communes de Corbeilles-en-Gâtinais et de Bellegarde (Loiret). 

Le président de l'Union des sapeurs-pompiers du Loiret, le capitaine Michel Gougou, est à l'origine du signalement qui a donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire contre le jeune pompier volontaire de 21 ans, soupçonné d'agressions sexuelles sur des mineurs.
 

"Il étaient invités à se baigner tout nus dans la piscine"

Chez les pompiers du département, c'est la stupéfaction. Le colonel Christophe Fuchs, directeure du SDIS du Loiret s'est notamment exprimé aux micros de France 3 Centre-Val de Loire : "Ce qui m'a interpellé, c'est que de jeunes mineurs puissent dormir chez un majeur, en l'occurence le président de section", rapporte-t-il. Chez lui, ils étaient "autorisés", sous le couvert de la convivialité, à fumer et à boire de l'alcool. Durant ces soirées, les jeunes étaient invités également à se baigner tout nus dans la piscine ".
 
Le colonel Christophe Fuchs, directeur du SDIS du Loiret. / © France Télévisions
Le colonel Christophe Fuchs, directeur du SDIS du Loiret. / © France Télévisions

Durant l'enquête, les gendarmes de Montargis ont découvert que l'agresseur présumé serait lui-même, aussi victime d'un sapeur-pompier volontaire de 50 ans. 

Les gendarmes ont alors travaillé sur deux affaires distinctes et les dossiers ont été confiés à la juge d'instruction de Montargis, donnant lieu à deux ouvertures d'informations judiciaires différentes confiées à une même juge d'instruction.

L'homme de 50 ans a été interpellé le 5 août 2019 et placé en garde à vue puis en détention. Le jeune sapeur-pompier volontaire de 21 ans a lui été présenté à une juge d'instruction le 9 janvier. Il a été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire.  
 

Sur le même sujet

Les + Lus