Olivet : festival de la BD sociale les 17 et 18 octobre

L’Ecole Régionale du Travail Social (ERTS) organise, pour fêter ses 50 bougies, le festival de la Bande Dessinée sociale le mercredi 17 et le jeudi 18 octobre. Ateliers animés par des illustrateurs, projections de films, expositions de BD et conférence sont au programme. 

Par Isabelle Racine

L’École Régionale du Travail Social (ERTS) est un organisme de formation spécialisé dans les formations en travail social. Il est basé à Olivet dans le Loiret. Pour fêter ses 50 ans, elle organise le festival de la Bande Dessinée Sociale les 17 et 18 octobre prochains. Durant ces 2 jours, l'ERTS propose à ses étudiants stagiaires et aux professionnels du secteur, de participer à des ateliers animés par des illustrateurs, des projections de films, des expositions de BD et une conférence.

Au programme : des ateliers animés par des illustrateurs, des projections de films, des expositions de BD et une conférence.
 

Ateliers

Des ateliers pour découvrir les techniques de médiation avec les usagers autour de la BD ou de la caricature avec 6 illustrateurs (Pavo, Brouck, Vomorin, Michael Roux, Will Argunas et Titwane) et 6 thématiques : l’humour dans le travail social, le handicap, la précarité, protection de l’enfance, incarcération, mineurs victimes.
 

Projection de films

"Les Lip, l'imagination au pouvoir" le 17 octobre à 9h.
Un film de Christian Rouaud, adapté du roman graphique "Lip, des héros ordinaires" de Laurent Galandon et de Damien Vidal,
Le film donne à voir et à entendre les hommes et les femmes qui ont mené la grève ouvrière la plus emblématique de l'après 68, celle des usines LIP à Besançon (Doubs). Des récits entrecroisés, des portraits, une histoire collective pour essayer de comprendre pourquoi cette grève porta l'espoir et les rêves de toute une génération. C'est possible, les Lip l'ont fait.

"Le combat ordinaire" le 17 octobre à 16h.
Un film de Laurent Tuel, adapté de la bande dessiné de Manu Larcenet.
"Le combat ordinaire" c'est le combat de Marco, jeune trentenaire, un brin bourru, mais animé de bonnes intentions et qui, à partir de petites choses, de belles rencontres, d'instants précieux, souvent tendres, parfois troublants, va se reconstruire et vaincre ses vieux démons.

"Couleur de peau : Miel" le 18 octobre à 9h.
Un film de Jung et Laurent Boileau, adapté du roman graphique de Jung.
Né en 1965 à Séoul et adopté en 1971 par une famille belge, Jung est l'un de ces 200 000 enfants coréens disséminés à travers le monde depuis la fin de la guerre de Corée. Le film revient sur quelques moments clés de la vie de Jung : l'orphelinat, l'arrivée en Belgique, la vie de famille, l'adolescence difficile...  Réalisé dans un étonnant mélange d'images réelles et dessinées, entre présent et souvenirs, utilisant à l'occasion des archives historiques et familiales, "Couleur de peau : Miel" est un récit autobiographique d'animation qui explore des terres nouvelles.
 

Conférence le jeudi 18 octobre à 14 h : « La BD pour lutter contre les préjugés sur la pauvreté »

Avec Jean- Christophe SARROT, rédacteur en chef du journal « Feuille de Route », mensuel national d'ATD Quart Monde et auteur de « En finir avec les idées fausses sur la pauvreté » (Editions ATD Quart Monde) et Philippe AUBERT, illustrateur.
Festival de la BD sociale à l’Ecole Régionale du travail social (ERTS) les 17 et 18 octobre.
2032 rue du Général de Gaulle à Olivet (45)

La participation au festival se fait sur inscription. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus