• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans : rencontre avec la sculptrice Anne Boisaubert

© Grégoire Grichois
© Grégoire Grichois

L'artiste Anne Boisaubert est sculptrice. Sa source d'inspiration : les corps et les visages qu'elle modèle pour en faire ressortir les émotions et les sentiments.

Par Isabelle Racine

L'artiste Anne Boisaubert nous a ouvert les portes de son atelier. Elle est sculptrice : elle modèle les corps et les visages pour en faire ressortir les émotions et les sentiments.

La révélation

Anne Boisaubert a eu une vie familiale et professionnelle bien remplie. Elle a eu 3 enfants et travaillé dans le commerce international. Un jour, alors qu’elle se promène sur un marché de potier, elle tombe en admiration devant les œuvres d’un sculpteur. Elle aime dire "qu’elle est tombée dans la terre", comme un coup de foudre. C’est alors une évidence, elle doit mettre les mains dans la terre : elle prend alors des cours de céramique puis de sculpture. Elle achète une table ronde et la met dans son salon avec deux sacs de terre de chaque côté. C’était il y a une douzaine d’années. Depuis elle ne cesse de créer.


C’est toujours des sentiments ou des instants de vie. Dans ce que vit l’humain, je passe du blanc le plus pur au noir le plus sombre : des sentiments très doux comme la rêverie, l’amour ou la douceur jusqu’à des choses plus fortes comme la douleur et la mort. 


Sa dernière création est un hommage à la Loire. Son nom : requiem de Loire. Le visage d’une femme dont la chevelure représente le courant de la Loire avec, entremêlés, des corps d'hommes, de femmes et d'enfants tous morts dans le lit du fleuve royal.
 

© Grégoire Grichois
© Grégoire Grichois

La Loire est un fleuve magnifique que j’admire mais la Loire est dangereuse. J’ai voulu faire comme un ballet flottant : la Loire a recueilli ses morts, des femmes, des hommes et des enfants. Elle est leur dernier ciel et leur dernier lit. Elle les enveloppe, elle est toute avec eux dans le mouvement du courant comme dans le mouvement de ses yeux avec ses cils qui sont des ponts vers le ciel, elle les rejoint.
 



L’artiste travaille la terre avec passion. L’humain est sa principale source d’inspiration. Les corps dégagent les émotions, les attitudes traduisent les forces et les failles du corps : la folie, la vieillesse, l’abandon, la maternité ou l’apocalypse… Autant d’états et de sentiments qui prennent forme dans les mains d’Anne Boisaubert.

Toutes mes sculptures sont de magnifiques histoires d'amour : chacune d'elles est une aventure créative unique, une émouvante intimité entre l'oeuvre en devenir et moi. La terre tour à tour m'enchante, me tourmente, m'apaise, me passionne, me surprend et m'inspire profondément. Elle me donne une liberté infinie. C'est elle aussi qui décide du dernier geste et me le dit. Je ne sais qui, de ma pièce ou de moi, crée l'autre. Anne Boisaubert
 

Reportage sur Anne Boisaubert, sculptrice
Anne Boisaubert est sculptrice. Elle modèle les corps et les visages pour en faire ressortir les émotions et les sentiments. - France 3 Centre-Val de Loire - Isabelle Racine - Grégoire Grichois

 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus