12e édition: un Français qui l'emporte, une ambiance de feu... Oh le bon cru !

Le français Pierre-Hugues Herbert, vainqueur de l'Open d'Orléans 2016 / © maxppp/P.Proust
Le français Pierre-Hugues Herbert, vainqueur de l'Open d'Orléans 2016 / © maxppp/P.Proust

Ce dimanche l'Open d'Orléans 2016 s'est achevé sur une belle victoire. Celle du Français Pierre-Hugues Herbert face au Slovaque Norbert Gombos, cinq ans après Mickael Llodra. En plus du cocorico, le Palais des sports était plein.

Par Elsa Cadier

Une cuvée 2016 de haute qualité

Cinq ans après Mickael Llodra, Pierre-Hugues Herbert remporte la finale du 12e Open d'Orléans en trois sets contre le slovaque Norbert Gombos (7/5 - 4/6 - 6/3). Il empoche 15.300 euros et 125 points ATP. Pierre-Hugues Herbert est l'un des meilleurs joueurs mondiaux en double.
Interview de Pierre-Hugues Herbert
Tennis : interview de Pierre-Hugues Herbert, vainqueur du 12e Open d'Orléans - S.Hasnaoui

Huit joueurs du top 100 mondial

On peut dire que l'Open d'Orléans, 12e édition, a marqué les esprits. La cuvée 2016 est haute en qualité. Non seulement un Français a enlevé le tournoi, mais la fréquentation a été au maximum. Les spectateurs ont été au rendez-vous. Normal, vu le niveau et les têtes de séries présentes :
Tommy Robredo (l'une des vieilles gloires du tennis mondial), Illya Marchenko (joueur du top 50), Kenny de Schepper et Édouard Roger-Vasselin, Tommy Robredo, Jan-Lennard Struff, l'ukrainien Marchenko, tête de série n°1 du tournoi, Jurgen Melzer (ancien numéro 8 mondial),Julien Benneteau... Ils ont fait le show pendant ces dix jours.

Le succès au tournant du tournoi

Et des Français bien présents, ça fait plaisir. Pierre-Hugues Herbert rejoint au palmarès ses compatriotes Michaël Llodra, Nicolas Mahut et Cyril Saulnier.
Pendant quelques temps, il colportera ce succès et le nom de l'Open d'Orléans pour le plus grand plaisir de Didier Gérard, le directeur de l'Open d'Orléans.

Une victoire française, c'est bien pour la notoriété de notre tournoi


"Une victoire française, c'est bien pour la notoriété de notre tournoi, d'autant plus que Pierre-Hugues joue en coupe Davis. Il est qualifié pour les masters de double à Londres en fin d'année. Donc on va parler de lui et on va forcément parler de l'Open d'Orléans. C'est formidable pour nous. "

Ce succès ne propulsera pourtant pas le tournoi au stade supérieur. L'Open d'Orléans, désigné récemment à Monaco comme le plus important tournoi Challenger au monde avec ses 125.000 euros de price money, est le 61e tournoi mondial et le 16e indoor de l'ATP.

"Je ne veux pas passer le niveau au-dessus, ajoute Didier Gérard. Je préfère être le plus important "challenger" mondial devant des villes comme Dallas, Budapest ou encore Bordeaux. Cela suffit largement. Le budget serait beaucoup trop important. Restons là où on est."
Didier Gérard, organisateur de l'Open d'Orléans / © A. Moreau
Didier Gérard, organisateur de l'Open d'Orléans / © A. Moreau

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus