Cet article date de plus de 4 ans

Affaire du prêtre poursuivi pour des faits de pédophilie à Orléans : une nouvelle victime se porte partie civile

Une deuxième victime vient de se constituer partie civile dans l’affaire du prêtre du diocèse d’Orléans poursuivi pour des faits de pédophilie. Il s’agit d’un homme aujourd’hui âgé de 35 ans et qui réside à Toulouse. Exclusivité France 3 Centre-Val de Loire
L'évêque d'Orléans, Monseigneur Blaquart, avait révélé l'affaire à la presse en avril 2016
L'évêque d'Orléans, Monseigneur Blaquart, avait révélé l'affaire à la presse en avril 2016 © France 3 Centre-VDL

Une deuxième victime se constitue partie civile

Une deuxième victime vient de se constituer partie civile dans l’affaire du prêtre du diocèse d’Orléans poursuivi pour des faits de pédophilie. Il s’agit d’un homme aujourd’hui âgé de 35 ans et qui réside à Toulouse. Nous l’avions rencontré au mois de mai dernier. Jusqu’à présent, l’instruction ne reconnaissait qu’un seul plaignant dans cette affaire. Cette nouveauté ouvre la voie à la reconnaissance d’autres victimes, un troisième homme a d’ailleurs déjà entamé des démarches en ce sens du côté de Strasbourg.

En avril 2016, l'évêque d'Orléans révèle les faits 

Le lundi 18 avril 2016, l'évêque d'Orléans, Monseigneur Jacques Blaquart, révèle à la presse qu'il a retiré ses derniers ministères à un prêtre de la ville, mis en examen en 2012 pour des faits de nature pédophile.
Les faits remontent à l’été 1993 dans une colonie de vacances chrétiennes des Pyrénées. Selon plusieurs sources une dizaine de jeunes garçons âgés de 11 à 13 ans auraient été agressés cet été-là. Le prêtre est mis en examen depuis 2012 pour agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pédophilie faits divers religion société