Basket : une première à CO'Met capitale pour l'OLB face à Angers

Après avoir remporté son match reporté à La Rochelle le 28 mars, l'OLB tentera de lancer une série de victoires à l'occasion de son premier match face à Angers à CO'Met supporté par plus de 8 000 personnes.

Vainqueurs à La Rochelle dans un contexte très particulier où six membres de l'équipe (staff compris) étaient touchés par le Covid, l'OLB a pourtant ramené une victoire capitale de Charente-Maritime. Le match initialement prévu le vendredi 24 mars avait été reporté le mardi 28 mars et avait pour le moins surpris à Orléans. "Je n'ai pas compris qu'on puisse faire rejouer ce match cinq jours après l'avoir reporté. Même si on a gagné ce match, je trouve ça inadmissible", assure l'entraîneur Germain Castano. 

Étincelants au rebond sans Junior Mbida

Malgré quatre joueurs absents, les Orléanais ont rendu l'une des plus belles copies de leur saison en étant ultra performants au rebond, un secteur déficitaire cette saison face à la meilleure équipe dans ce domaine. "Il faut confirmer cette performance sur le match d'Angers", assure Germain Castano. 

Tout cela sans son pivot titulaire Junior Mbida blessé. "C'est difficile de l'expliquer, on a souvent été dominé à ce niveau-là cette saison mais tout le monde a été concerné dans cette rencontre", assure t-il.

"Cette salle peut nous donner une impulsion"

Une semaine qui pourrait se révéler capitale dans la saison de l'OLB dans l'optique d'atteindre les playoffs d'accession. "Cette nouvelle salle peut nous donner une impulsion, il y a un nouveau joueur qui vient d'arriver, toutes ces nouvelles choses font que ça peut être un tournant intéressant pour les prochains matchs, on peut écrire un beau chapitre sur cette fin de saison." 

L'entraineur orléanais prévient tout de même qu'il ne faudra pas faire trop de calculs et rappelle que dans ce championnat hyper équilibré : "on peut perdre tous nos matchs mais aussi tous les gagner. Il faut les prendre un par un, quart-temps par quart-temps, possession par possession et on fera les comptes à la fin."

Ce match du samedi 1er avril sera aussi l'occasion de découvrir la nouvelle recrue orléanaise Vyacheslav Bobrov, ailier fort ukrainien de 30 ans. Une nouvelle recrue, certes mais qui entrainera des casse-têtes pour Germain Castano, explications :

"Tout le monde dit que c'est bien d'avoir un nouveau joueur mais c'est un étranger. Aujourd'hui, on a cinq étrangers dans l'effectif et on a le droit d'en aligner seulement quatre. Ce garçon là sera sur le terrain samedi car on a un manque sur le secteur intérieur mais il va falloir retirer un joueur du secteur extérieur".

Germain Castano, coach de l'Orléans Loiret Basket

Défaits au match aller sur le parquet d'Angers 66 à 80, ce sera victoire impérative à CO'Met le 1er avril à 20h30 ou plutôt "victoire conseillée" modère Germain Castano.

"On a envie de montrer qu'au match aller, on n'avait pas répondu sur leur dureté défensive et je suis sûr et certain que l'on a progressé depuis ce match là." Il poursuit ensuite sur le lancement d'une possible série de victoires, chose qui n'est pas arrivé assez souvent cette saison. "Il va y avoir deux scénarios, soit cette salle impressionne et nous inhibe un peu par manque d'habitude soit on est transcendé par cette magnifique salle." 

"On sera obligé de répondre à ce défi physique"

Pour le coach orléanais, Angers est une équipe "capable de bien défendre et de faire déjouer l'adversaire, à nous de ne pas rentrer dans ce qu'ils veulent en étant très agressifs comme eux peuvent le faire". 

Un sentiment partagé par le capitaine et meneur Malela Mutuale : "on sait que c'est une équipe qui joue très physique. C'est une bonne chose de les jouer dans ces conditions parce qu'on va être poussé et on sera obligé de répondre à ce défi physique". 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité