Centre-Val de Loire: quand le coronavirus favorise l’innovation

Le FabLab orléanais vient de mettre au point un nouveau procédé de fabrication de masques à visière. Plus rapide que la 3D, il permet de livrer 120 masques par jour au Centre Hospitalier Régional d’Orléans. Le collectif lance désormais un appel aux dons de matières premières.
Beaucoup d'innovations techniques à découvrir au LAB'O, incubateur numérique à Orléans.
Beaucoup d'innovations techniques à découvrir au LAB'O, incubateur numérique à Orléans.
Spécialisée dans l’impression 3D, la structure associative du FabLab s’est mobilisée dès le début de la crise sanitaire pour fabriquer des masques à visière. Mais l’impression des "supports", ces arceaux qui soutiennent les feuilles en plastique, n’était pas satisfaisante.

6 à 7 unités par jour, c’était trop peu face à l’urgence, explique Frédéric Ros, du FabLab. 
 

Nicolas à Olivet
Nicolas à Olivet © FABLAB Orléanais / France Télévisions
Montage Kits, Famille Alayrac
Montage Kits, Famille Alayrac © FABLAB Orléanais / France Télévisions
Montage des Kits, Famille d'Élisabeth à Orléans
Montage des Kits, Famille d'Élisabeth à Orléans © FABLAB Orléanais
Famille Jublot, Montage de Kits
Famille Jublot, Montage de Kits © FABLAB Orléanais / France Télévisions
Famille Gobbey à Saint-Jean-le-Blanc, montage de Kits
Famille Gobbey à Saint-Jean-le-Blanc, montage de Kits © FABLAB Orléanais / France Télévisions

Un nouveau procédé pour fabriquer 120 masques par jour 

À partir d’un prototype existant, deux techniciens ont mis au point un système de découpe et de thermoformage. 

"Cette technique consiste à découper les bandes de plastique, à l’aide du laser. Puis à leur donner une forme d’arceau grâce à une thermoformeuse, puis d’une contre-forme en bois, elle-même découpée au laser".

Nous sommes désormais en capacité de livrer 120 masques homologués par jour.

se réjouit F. Ros qui tient à remercier tous ceux, individus et entreprises, qui contribuent à ce projet collaboratif et solidaire.

Depuis leur domicile, six volontaires assemblent les pièces. Elles leur sont livrées chaque jour dans un petit carton. Les masques sont ensuite expédiés au Centre Hospitalier Régional d'Orléans, avant d’être redistribués dans les Ephad et aux infirmiers à domicile.

Grâce à l’augmentation de la production, l’hôpital psychiatrique Daumezon de Fleury-les-Aubrais et la clinique de l’Archette d’Olivet, ont pu recevoir en fin de semaine dernière leurs premiers lots de masques protecteurs.

Appel aux dons

Le FabLab lance un appel aux dons de matières premières :Contact : covid19@industrylab.fr
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société innovation économie coronavirus/covid-19