Covid-19 : 64 verbalisations dans le Loiret depuis la mise en place du couvre-feu

Depuis ce samedi 24 octobre, les loiretains sont invités à rester chez eux entre 21h et 6h du matin. Un premier weekend de couvre-feu également synonyme de premières verbalisations.
32 procès-verbaux ont été dressés dans Orléans et son agglomération en ce premier weekend de couvre-feu et 64 au total dans le Loiret.
32 procès-verbaux ont été dressés dans Orléans et son agglomération en ce premier weekend de couvre-feu et 64 au total dans le Loiret. © Christelle Gaujard / REPUBLIQUE DU CENTRE / MAXPPP
Il faudra sans doute encore plusieurs jours pour que la consigne "restez chez vous"soit entendue par tous les loirétains. Depuis le 24 octobre au soir et jusqu’au 16 novembre inclus, un couvre-feu est instauré sur tout le département. Il est donc désormais interdit de se déplacer hors de son lieu de résidence entre 21h et 6h du matin.

Police et gendarmerie veillent à faire respecter cette mesure et ont déjà dressé les premiers procès-verbaux. "Le premier soir on a été un peu plus indulgents, le deuxième on l’a été beaucoup moins", détaille Thierry Guiguet-Doron, directeur de la sécurité publique dans le Loiret.
 
Samedi sur Orléans et son agglomération, les policiers ont surtout fait preuve de pédagogie, expliquant aux contrevenants l’application du couvre-feu, les mesures dérogatoires et devant encore également rappeler à l’ordre ceux qui ne portaient pas de masques. Une dizaine de contraventions ont tout de même été dressées en cette première soirée.

La nuit de dimanche à lundi a été plus répressive : les policiers ont rédigé 22 nouveaux procès-verbaux, portant à 32 le nombre de contraventions sur l’agglomération orléanaise ce week-end du 24 et 25 octobre. "Certains ne savaient pas qu’il y avait un couvre-feu, d’autres nous on dit qu’ils pensaient rentrer plus tôt et surtout, les gens n’ont pas encore intégré les "autorisations de sortie" comme au moment du confinement", détaille le chef de la sureté départementale.

Egalement contrôlés, aucune infraction n‘a été relevée dans les établissements recevant du public (bars, restaurants …).
 
Les gendarmes, eux non plus, n’ont pas chômé. 531 contrôles ont été effectués en zone rurale dans les nuits de samedi et dimanche pour 32 manquements au couvre-feu constatés et autant de verbalisations. Au total, ce sont donc 64 procès-verbaux qui ont été dressés ce week-end dans le Loiret.

Dans l’agglomération orléanaise, des patrouilles de police sont encore prévues tous les soirs avec un renforcement des effectifs les week-ends.
 
Les règles du couvre-feu
Le couvre-feu est mis en place dans 54 départements, dont les départements du Loiret et de l’Indre-et-Loire, de 21 heures à 6 heures du matin depuis ce samedi 24 octobre et jusqu’au 16 novembre inclus. Les déplacements sont donc interdits sauf pour les motifs suivants ;
  • professionnels,
  • sanitaires,
  • assistance aux personnes vulnérables,
  • raisons familiales impérieuses...
Toute personne souhaitant de déplacer dans le cadre de ces motifs dérogatoires doit être munie d’une attestation disponible en ligne Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 €, pouvant aller jusqu’à 3.750 € en cas de récidive.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement police sécurité