La médecine du travail du Loiret s'organise pour vacciner les salariés de plus de 55 ans atteints de comorbidités

La médecine du travail participe aussi à la campagne de vaccination contre le Covid-19. Dans le Loiret, le Service de Santé au Travail administre ce jeudi 8 avril une cinquantaine de doses d’AstraZeneca à des salariés du département et lance un appel pour les semaines à venir. 

Image d'illustration de vaccination
Image d'illustration de vaccination © France 3 Nord Pas-de-Calais

On le sait peu, mais depuis le 25 février dernier, les médecins du travail sont habilités à vacciner les salariés de 55 à 64 ans volontaires atteints de comorbidités. Dans les faits, l’organisation a beaucoup de mal à se mettre en place. Le Comité Interentreprises d'Hygiène du Loiret (CIHL 45) qui suit environ 170 000 salariés sur tout le département peine à trouver des volontaires.

Il faut dire que le Service de Santé au Travail propose uniquement des doses d’AstraZeneca et souffre actuellement de la réticence du grand public suite à la polémique sur les effets secondaires et les cas de thromboses imputés au vaccin britannico-suédois.

« La polémique sur l’AstraZeneca ne nous aide pas mais il y a eu également un raté au démarrage lorsque l’on a lancé la première campagne de vaccination. Les vaccins n’ont pas été livrés et il a fallu qu’on annule des rendez-vous ce qui a provoqué un ralentissement au niveau de la communication des entreprises » explique Bruno Antoinet, directeur du CIHL 45, le Comité Interentreprises d'Hygiène du Loiret. 

Cinquante vaccinations prévues ce jeudi

Pour contrer ces difficultés, le CIHL 45 a lancé un appel aux volontaires qui a eu du succès puisque ce jeudi 8 avril une cinquantaine de salariés se sont portés volontaires pour être vaccinés dans le centre de Saran. S’il y a des désistements, l’organisme a prévu une liste d’attente. Pour l’heure, la médecine du travail du Loiret ne peut vacciner qu’un jour par semaine – le jeudi – le reste du temps étant consacré aux autres activités de consultations et de suivi.

« La semaine prochaine, nous sommes en capacité d’administrer environ 80 doses. Je lance un appel aux volontaires car je ne voudrais pas avoir à stocker ces flacons, même si les dates de péremption de l’AstraZeneca sont assez longues ».

Une vaccination bientôt ouverte à tous les plus 55 ans

Quoiqu’il arrive, le Service de Santé au Travail est en permanence en lien avec l’ARS, l’Agence Régionale de Santé du Centre-Val de Loire, pour la gestion du stock de vaccins. En cas de surplus, l’ARS est en capacité de redistribuer les flacons vers d’autres secteurs de vaccination qui pourraient toucher un public plus large.

Reste donc aux employeurs de relayer l’information auprès de leurs salariés. Le CIHL 45 prévoit de déployer ses actions de vaccination aux Halles Châtelet à Orléans et à Olivet ainsi que sur Montargis, Pithiviers, Gien et Baule. Très prochainement, la vaccination au travail sera également ouverte à toutes les personnes de plus 55 ans, hors cas de comorbidités.

INFOS PRATIQUES

Ligne téléphonique de prise de rendez-vous auprès du CIHL 45 : 02.38.71.89.02
(du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00)

Site internet pour les renseignements : cliquez ici

Liste des comorbidités actualisée par la Haute Autorité de Santé (HAS) :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société