• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Sida : développé à Orléans, l'autotest de dépistage du VIH arrive dans les pharmacies

Le nouvel autotest permet de détecter avec fiabilité à partir d'une simple goutte de sang une infection au VIH datant de plus de trois mois. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le nouvel autotest permet de détecter avec fiabilité à partir d'une simple goutte de sang une infection au VIH datant de plus de trois mois. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Les autotests de dépistage du VIH permettent à chacun de savoir rapidement s'il est infecté par le sida. Commercialisé par une société française à partir de ce mardi et en vente libre dans les pharmacies, ce test sanguin a été développé à l'hôpital d'Orléans - La Source.

Par RC / AR, avec AFP

Les autotests VIH, qui permettent à chacun de savoir s'il est infecté par le virus du sida, sont arrivés ce mardi dans les pharmacies en France, avec pour objectif de toucher les milliers de personnes qui échappent jusqu'à présent aux dépistages.

Vendu sans ordonnance, entre 25 et 30 euros, le test permet de "dépister avec fiabilité une infection au VIH datant de plus de trois mois". Le tout à partir d'une goutte de sang prélevée par l'utilisateur et analysée en 15 à 30 minutes par le dispositif.

Un test indicatif à confirmer

Avant la période de trois mois, un résultat négatif peut être considéré comme trompeur car le virus n'a peut-être pas eu le temps de stimuler suffisamment la production d'anticorps. En cas de risque de contamination très récente (moins de 48 heures), il est conseillé de se rendre aux urgences pour consulter et de suivre éventuellement un "traitement post-exposition" pour bloquer rapidement la multiplication du virus et aider à s'en débarrasser.

Si l'autotest VIH est positif, la personne est invitée à "vérifier" sa séropositivé en réalisant un test classique en laboratoire ou dans un Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG).

Orléans - La Source, en pointe de la recherche sur le sida

Le test a pu être développé grâce aux essais cliniques menés depuis 2003 par les docteurs Thierry Prazuck et Laurent Hoqueloux. Les deux praticiens exercent au service des maladies infectieuses de l'hôpital régional d'Orléans - La Source, l'un des plus performants et des plus avant-gardistes en matière de recherche sur le sida.

Ces essais portent en partie sur les nouveaux modes de dépistages : les auto-tests. Il en existe deux sortes : les Trod (tests rapides d'orientation diagnostique) pour lesquels une goutte de sang suffit, et les tests salivaires. Si les résultats des tests salivaires sont peu convaincants, le trod lui, s'avère assez fiable pour être proposé par les associations de lutte contre le sida et pour être désormais commercialisé.

80.000 autotests mis en vente

Mis en vente par la société française AAZ, 80.000 autotests sont disponibles depuis ce mardi dans 3.500 pharmacies de France. La France est l'un des pays européens où se pratiquent le plus les tests de dépistage. Malgré tout, sur les 150.000 porteurs estimés du VIH, entre 30.000 et 50.000 continuent d'ignorer leur séropositivité.


Les utilisateurs peuvent également trouver un accompagnement auprès de Sida Info Service :

Le reportage d'Amélie Rigodanzo :

Desk Autotest Sida

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus