• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Evaluation positive : faut-il arrêter de noter les élèves ?

L'évaluation positive prend la forme de smileys / © France 3 Centre-VDL
L'évaluation positive prend la forme de smileys / © France 3 Centre-VDL

La question fait débat depuis longtemps : faut-il arrêter de noter les élèves ? Dans l'académie d'Orléans-Tours, des chercheurs travaillent sur ce sujet depuis deux ans avec près de 200 classes. Ils ont mis en place un système d'évaluation positive

Par Elsa Cadier

Bilan de deux ans d'évaluation positive

Ce vendredi, des chercheurs ont remis les conclusions de deux ans de travail auprès de 200 classes de l'académie d'Orléans-Tours. Ils ont lancé une étude expérimentale sur l'évaluation positive.

Qu'est-ce que l'évaluation positive

Le principe est simple : plus de note, mais des smileys pour évaluer les élèves. En cas d'erreur, aucun risque de zéro pointé. Les smileys indiquent si les compétences sont maitrisées totalement, partiellement ou pas du tout. La pression est moindre pour les élèves qui n'ont plus l'angoisse de la mauvaise note. De cette manière, ils prennent confiance en eux et les enseignants les accompagnent par des conseils pour les faire progresser. L'évaluation positive relève en quelques sortes, du système d'accompagnement et non de sanction.
Au final, elle permet d'adapter les cours en fonction des besoins, avec l'idée commune d'emmener tous les élèves sur le chemin de la réussite.

L'évaluation positive : une expérimentation mis en place dans 200 classes de l'académie Orléans-Tours
La question fait débat depuis longtemps : faut-il arrêter de noter les élèves ? Dans l'académie d'Orléans-Tours, des chercheurs travaillent sur ce sujet depuis deux ans avec près de 200 classes. Ils ont mis en place l'évaluation positive dans près de 200 classes.  - M. Demazure / J. Lanchas

 

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus