Examens 2024 : face aux absences répétées des enseignants, les plateformes de soutiens scolaires très sollicitées

Comment les élèves vont-ils aborder les épreuves du brevet et du baccalauréat s'ils n'ont pas eu le nombre d'heures nécessaires durant l'année ? Les plateformes de soutien scolaires ont de plus en plus de demandes. Quant à lui, le rectorat indique que "les situations exceptionnelles repérées seront portées à la connaissance des jurys pour les délibérations".

Ce n'est certainement pas la meilleure façon de préparer ses examens. Que ce soit pour le brevet en 3ᵉ ou pour le baccalauréat en 1ʳᵉ et terminale, les absences de professeurs ont été très nombreuses. Les langues, les mathématiques, l'histoire, les sciences... aucune matière n'est épargnée.

Le rectorat de l'académie Orléans-Tours assure que tout au long de l'année scolaire, "l'académie a mobilisé les moyens de remplacement d'enseignants en priorité sur les classes à examen". Il précise ensuite "qu'en complément de ce dispositif, les situations exceptionnelles repérées seront portées à la connaissance des jurys pour les délibérations"

Des absences de longues durées de plus en plus nombreuses

Les syndicats de parents d'élèves pointent, eux, une différence marquée par rapport aux autres années. "Il y a eu des absences importantes de manière répétée. Mais ce qui a surtout changé cette année, c'est que ces absences étaient de longue durée", assure Martine Rico. À Pithiviers par exemple, dans le Loiret, au lycée des métiers Jean-de-la-Taille, certaines élèves n'ont pas eu cours d'anglais de toute l'année scolaire. Le poste de 6 heures de cours par semaine n'a jamais trouvé preneur depuis septembre. 

Plus les heures sont moindres, plus il est compliqué de trouver des remplaçants.

Martine Rico, coordinatrice régionale FCPE.

"Plus on est éloigné d'un centre, par exemple de la métropole d'Orléans, plus il est difficile de trouver des remplaçants", indique Martine Rico. Pour contourner ces difficultés, les parents sont de plus en plus à faire appel aux plateformes de soutien scolaire. Chez Acadomia, à Orléans, en charge de la couverture de tout le Loiret et de la Nièvre, les sollicitations sont de plus en plus nombreuses. Les absences répétées des professeurs sont "l'une des causes qui ont conduit à une augmentation des demandes depuis l'an dernier", indiquent-ils par téléphone à France 3. 

Tous les niveaux sont concernés, "il y a autant d'appels de parents de troisième que de première et terminale", indique l'organisme de soutien scolaire. Des demandes faites uniquement par les parents puisque les établissements n'y ont pas recours. 

L'égalité des chances en péril ? 

Une alternative qui peut s'avérer efficace mais qui met en péril l'égalité des chances. C'est en tout cas ce que dénonce la coordinatrice régionale FCPE de la région. "Ceux qui trinquent le plus dans cette affaire sont évidemment les familles qui sont en difficulté financière ou celles qui ne possèdent pas le savoir-faire" pour pouvoir aider leurs enfants dans leurs apprentissages. 

Les premières épreuves du baccalauréat débutent ce vendredi 14 juin. Les épreuves du brevet se dérouleront le lundi 1er juillet et mardi 2 juillet 2024. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité