Fillette défenestrée en 2015 : les hôpitaux d'Orléans et Tours jugés fautifs du décès

Publié le Mis à jour le

Il y a sept ans, une petite fille en bas âge chutait de la fenêtre d'un bâtiment à Orléans. Le Tribunal Administratif juge les hôpitaux d'Orléans et de Tours fautifs du décès de la victime, faute de service de neurochirurgie pédiatrique.

Le drame s'est déroulé le 5 août 2015. Une petite fille âgée d'à peine deux ans passe à travers la fenêtre d'un immeuble d'Orléans, et chute du quatrième étage. Faute de service de neurochirurgie pédiatrique au CHRO, la victime est transférée à l'hôpital de Tours pour y être opérée. Elle ne survivra pas à ses blessures.

Comme le rapporte nos confrères de la Nouvelle République relatant la décision du Tribunal Administratif d'Orléans, la faute de ce décès a été partagé entre les deux hôpitaux, à 80% pour le CHRO, et 20% pour le CHRU de Tours. La décision est motivée par le retard de la prise en charge, et le choix du transfert qui ne laissait que peu de chances de survie à la fillette.

Les hôpitaux doivent reverser 23 260 euros d'indemnité à la famille, plus les frais de justice et d'expertise. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité