Football : le Conseil d'Etat a tranché, Orléans ira en National 1

Grosse déception pour l'US Orléans : le Conseil d'Etat s'est prononcé ce 7 juillet contre une Ligue 2 à 22 clubs, renvoyant de facto Orléans en National 1. 

Orléans ne reverra pas la Ligue 2 cette saison - Photo d'illustration
Orléans ne reverra pas la Ligue 2 cette saison - Photo d'illustration © PHOTOPQR/L'ALSACE
C'est la fin d'une longue bataille pour l'US Orléans. Malmené pendant sa saison de Ligue 2, le club avait ensuite vu s'effondrer ses espoirs de remonter au score avec la crise du coronavirus. Depuis, le club, suivi de près par Le Mans, plaidait pour une Ligue 2 à 22 équipes au lieu du processus habituel de remontée et relégation. La Fédération Française de Football avait douché, fin mai, les espoirs des deux derniers de la saison. 

Le Mans et Orléans avait joué leur dernière carte en saisissant le Conseil d'Etat. Il n'aura pas répondu à leurs attentes. Les deux clubs relégables ont diffusé ce 7 juillet un communiqué commun dans lequel ils annoncent : "Le Conseil d'Etat a confirmé ce jour la décision (...) de la FFF." 

L'USO a déclaré prendre acte de cette décision "aussi injuste que cruelle", qui est aussi une petite douche froide pour certaines nouvelles recrues. Florian Lapis, Loïc Goujon et Bryan Teixeira sortent tous trois des terrains de Ligue 2 et ne les retrouveront qu'à la condition d'une saison brillante. 

Franck L’hostis, Ismaël Keita, Djessine Seba et Carnejy Antoine : eux évoluaient jusque-là en National et, forts de leur expérience, peuvent espérer tirer vers le haut un groupe qui avait déjà affiché sa détermination. "Maintenant, place au football" a conclu Philippe Boutron. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport us orléans coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter