• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Jeux paralympiques : Rémi Boullé et Agnès Lacheux en paracanoë

Agnès Lacheux et Rémi Boullé participent en Jeux paralympiques en paracanoë / © France 3 Centre-VDL
Agnès Lacheux et Rémi Boullé participent en Jeux paralympiques en paracanoë / © France 3 Centre-VDL

Agnès Lacheux et Rémi Boullé participent aux Jeux paralympiques de Rio dans une disicipline nouvelle : le paracanoë. Ils sont licenciés au Canoë Kayak Club d'Orléans dans le Loiret. A suivre ce mercredi...

Par Elsa Cadier

Agnès Lacheux, l'esprit de compétition

Agnès Lacheux a commencé le kayak à l'école, à 12 ans. Elle a toujours pratiqué ce sport en loisir, mais après son accident, de voiture, le loisir s'est transformé en passion. Lorsque le Kayak est devenu sport paralympique, il y a trois ans, il n'a pas fallu longtemps pour la convaincre. Aujourd'hui à 41 ans, son rêve de médaille olympique est à portée de pagaie. 


Rémi Boullé, du rêve à la réalité

Rémi Boullé, ancien militaire, a perdu l'usage de ses jambes lors d'un saut en parachute en 2014. Mais à la sortie de l'hôpital, il n'a qu'une seule idée en tête : faire du kayak et participer au Jeux paralympiques de Rio. Mais Rémy avait besoin d'un kayak de haut niveau adapté à son handicap. Un investissement lourd. Pour l'aider, sa compagne Vanessa Beauregrand, a placé une urne dans la boulangerie "Le Fournil d'Olivet" où elle travaille. Quand le rêve devient réalité...

Il s'est qualifié directement pour la finale en terminant 2e à 50 mètres du premier. 

Tous deux sont licenciés au Canoë Kayak Club d'Orléans

►Série du 14 septembre sur Facebook
Jeux paralympiques : Rémi Boullé en paracanoë
Rémi Boullé, ancien militaire, a perdu l'usage de ses jambes lors d'un saut en parachute en 2014. Mais à la sortie de l'hôpital, il n'a qu'une seule idée en tête : faire du kayak et participer au Jeux paralympiques de Rio. Mais Rémy avait besoin d'un kayak de haut niveau adapté à son handicap. Un investissement lourd. Pour l'aider, sa compagne Vanessa Beauregrand, a placé une urne dans la boulangerie "Le Fournil d'Olivet" où elle travaille. Quand le rêve devient réalité... - A.Darblade


 

A lire aussi

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus