• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Jumelage Orléans-Wichita : des cafés-conversation pour parler anglais

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Une fois par mois, l'association de jumelage entre Orléans et le Wichita (Kansas) organise des cafés-conversation entre Français et Américains. Le but : s'exercer à parler anglais et s'ouvrir à d'autres cultures.

Par Flora Battesti

Dans deux des salles du lycée Jean Zay à Orléans, on se croirait aux Etats-Unis. Américains et Français discutent ensemble en anglais, avec plus ou moins de maîtrise.

"Le but de ces cafés-conversation est d'entendre parler anglais-américain et de se familiariser avec la langue pour inciter les gens à parler", explique Laurent Doisneau, président de l'association OW!, qui concerne le jumelage d'Orléans et de Wichita (Kansas).

Ces clubs de discussions se tiennent une fois par mois et tournent autour d'une thématique précise. "Ce sont les Américains qui introduisent le sujet, puis il s'en suit un débat et des échanges", précise Laurent Doisneau. Ces séances ne sont pas uniquement ouvertes aux membres de l'association : n'importe qui peut y participer. "Je voulais faire vivre mon amour de la langue et de la culture des Etats-Unis grâce à ce jumelage, ce qui permet aussi d'y emmener les personnes intéressées comme moi", raconte le président de l'association OW. 

Des projets en chantier


Si l'association de jumelage entre Orléans et Wichita existe depuis 2008, elle a été ravivée au mois de mars lorsque Laurent Doisneau a endossé le rôle de président.

"Nous voulons redynamiser ce jumelage", s'enthousiasme le président. "La mairie nous encourage dans notre action et nous souhaitons vraiment donner la priorité à la jeunesse et au volet éducatif dans les collèges et lycées."

Laurent Doisneau envisage également une ouverture vers le sport dans le but de "toucher tous les pans de la jeunesse". 

Autre projet en attente, se rapprocher de la ville de la Nouvelle-Orléans "pour évoquer les similarités et les différences entre nos deux villes", confie Laurent Doisneau.

Retrouvez notre reportage sur le café-conversation du mois de novembre :

Plus d'information sur la page Facebook de l'association OW!

Sur le même sujet

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien

Les + Lus