• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Karaté : l'Orléanaise Emily Thouy sélectionnée pour l'Euro 2018

Objectif or pour l'Orléanaise Emilie Thouy / © Fédération française de Karaté
Objectif or pour l'Orléanaise Emilie Thouy / © Fédération française de Karaté

L'athlète de 25 ans sera l'une des grandes chances de médaille française lors de la compétition, qui se déroulera du 10 au 13 mai prochains en Serbie.

Par AJ

Double championne du monde (par équipe), championne d'Europe, médaillée d'or aux Jeux Européens de 2015... Avec un palmarès aussi glorieux, Emily Thouy a logiquement été sélectionnée pour représenter la France lors des championnats d'Europe de Karaté 2018, qui se dérouleront du 10 au 13 mai prochains à Novi Sad, en Serbie.

L'Orléanaise de 25 ans fera également et évidemment figure de favori et sera donc l'une des grandes chances de médailles tricolores.


La licenciée du Budokan Karatéka Orléans combattra dans la catégorie des -55 kg. Et ce qui est sûr, c'est qu'elle sera déterminée à rebondir après la grosse désillusion vécue à l'Open de Rotterdam en mars dernier, où elle a terminé seulement cinquième. Emily Thouy aura donc à coeur d'effacer ce faux pas, en repartant de Serbie, si possible, avec l'or autour du cou.

A ses côtés, 30 autres Bleus tenteront de également de briller durant ces trois jours de compétition. Parmi eux, sa partenaire de club, Anne-Laure Florentin. De nombreux espoirs de victoires reposent aussi sur l'autre Orléanaise de la délégation tricolore, championne d'Europe 2016 des +68 kg

De manière globale, la France rayonne depuis plusieurs années dans le paysage mondiale du Karaté, il est donc légitime de croire à une razzia de médailles. En plus des deux karatékas de la région, le jeune Steven Da Costa (21 ans), champion d'Europe en kumite individuel des -67kg en 2016 et médaillé de bronze aux championnats du monde 2016 ou encore l'expérimentée Alexandra Recchia (29 ans), double championne du monde (2012 et 2016) des -50kg, pour ne citer qu'eux, sont pressentis pour le titre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus